Surenchère !

 « Tu s’occupes de tout, je s’occupe de rien ! » et ainsi le monde ira beaucoup mieux une fois Bengrina et Belaid auraient glané les voix des « derniers samouraïs » de la Issaba. Oui, il faut dire que les deux chefs de partis qui prônent le pardon et la tolérance comptent bien grâce à leur nouvelle politique de surenchère faire rallier à leur cause les adeptes du Bouteflikisme qui restent encore tapis dans l’ombre.  Les innovations électoralistes de Bengrina qui fait dans la surenchère sur son homologue dont El Moustakbel semble incertain à force de faire dans la vente concomitante sont pitoyables et incitent l’électeur même les poches pleines d’avoir trop fricoté avec la bande à Baader à ne pas mettre le nez dehors le jour du vote de peur de croiser les deux zozos qui les feraient voter par « hechma ». Car, il faut dire aussi que les résidus de la Issaba sont loin d’être dupes, eux qui ont toujours usé de ruse paysanne. Ils savent qu’on n’attrape pas des mouches avec du miel et encore moins faire d’un âne un cheval de course. Non, ça ils le savent depuis qu’ils s’occupent de tout et de rien, justement ! Et ça Bengrina ne le sait pas tout comme le douktour qui a toujours préféré le costard à la blouse blanche… ou même noire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.