Alviar propose des moutons à 32.000DA

Casser la spéculation

L’Algérienne des viandes rouges (Alviar) met en vente des moutons entre 32 000 et 60 000. Il s’agit de casser le marché de la spéculation. Des moutons de l’Aïd entre 32 000 et 60 000 dinars seront mis sur le marché à partir d’aujourd’hui. Cette vaste opération de vente à travers tout le territoire national vient d’être annoncée par la société algérienne des viandes rouges (ALVIAR) qui a, par la voix de son directeur du développement et responsable de la communication M. Ali Ziani, précisé que la vente se fera au niveau de ses ateliers et s’étalera d’aujourd’hui, dimanche jusqu’à la veille de l’Aïd ».

Le même responsable a fait savoir que la société a mis à la disposition des citoyens six points de ventes à Birtouta dans la wilaya d’Alger, El Bouni à Annaba,  Es-Senia à Oran, Béjaïa avec deux points de vente ainsi que la ferme Si Antar dans la wilaya de Médéa. L’orateur a ainsi indiqué que la société met en vente quelques 2.000 têtes avec d’autres quantités disponibles dans les fermes principales de l’entreprise qui se trouvent dans la wilaya de Djelfa. M. Ziani  a tenu à rassurer que l’entreprise peut recourir à l’achat auprès les éleveurs si le besoin s’en fait sentir.

Au volet sanitaire, le responsable de la communication d’Alviar a assuré que les bêtes ne souffrent d’aucune anomalie qui puisse corrompre leur fonction de mouton de l’Aïd.  Chaque tête est dotée d’un certificat vétérinaire nécessaire pour son déplacement  depuis la wilaya de l’acquisition jusqu’à son arrivée au point de vente. Afin d’accompagner le client jusqu’au jour de l’Aïd, précise M. Ziani, la société prend en charge le mouton acheté jusqu’à la veille de l’Aïd moyennant un prix symbolique de 500 dinars. Toujours au chapitre des services au client, l’orateur a ajouté que la société assure les travaux dans ses abattoirs gratuitement pour les clients ne désirant pas égorger leurs moutons à la maison.

Evoquant la disponibilité des têtes en cette veille de l’Aïd, le sous-directeur de la santé animale au ministère de l’Qgriculture et du Développement rural, M. Amalou Kaci a, pour sa part, indiqué à l’APS, que les autorités compétentes ont mobilisé quelques quatre millions de têtes pour cette occasion avec la possibilité d’acquérir d’autres quantités auprès des éleveurs en cas de besoin.

Il faut rappeler rappeler enfin que les prix des moutons ont sensiblement augmenté ces dernières semaines. Dans les marchés, le mouton moyen est cédé entre 40 000 et 50 000 dinars. Les grands moutons peuvent atteindre jusqu’à 65 000 dinars. Chose pour laquelle, beaucoup de familles vivant dans les campagnes achètent de jeunes bêtes avec une année d’avance pour l’élever avec leurs propres moyens. D’autres en achètent deux ou trois pour les vendre à l’Aïd et couvrir ainsi les frais de cette occasion. Les familles vivant en ville subissent, quant à elles,  le dictat des vendeurs occasionnels qui prolifèrent dans les quartiers et aux abords des routes. Akli Amor    

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.