shares

Des colons israéliens, escortés par les forces d’occupation sioniste ont fait incursion hier dans la Mosquée Al-Aqsa. Selon l’agence de presse palestinienne Wafa, qui cite le département du Waqf islamiques, de petits groupes ont fait incursion dans l’Esplanade des mosquées à travers la porte des Maghrébins, et y ont multiplié les provocations.

L’agence Wafa rappelle, dans ce sens, que 1.741 colons ont pris d’assaut l’Esplanade des mosquées au cours du mois de juin.

Les colons effectuent des incursions presque quotidiennes dans la mosquée d’Al-Aqsa et multiplient les provocations. Le membres des sionistes du « groupes du présumé temple » appellent toujours à travers les réseaux sociaux à de massives incursions dans la mosquée d’Al-Aqsa, demandant que les incursions soient sous la forme d’un assaut cérémonial, précise l’agence Wafa.

Notons, par ailleurs, que 51 civils palestiniens ont été blessés samedi soir lors d’affrontements avec les forces d’occupation israéliennes dans les localités de Beita et Qusra au sud de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie occupée, selon une source locale.

Le directeur des urgences du Croissant-Rouge palestinien à Naplouse, Ahmed Jibril a indiqué à l’agence Wafa que les 42 citoyens ont été étouffés suite à l’inhalation du gaz lacrymogène et sept autres ont été blessés lors de confrontations au mont Jabal Sabih, près du village de Beita au sud de la ville.

Depuis deux mois maintenant, les Palestiniens de Beita et des villages voisins organisent des manifestations presque quotidiennes contre la construction par l’entité sioniste d’un avant-poste de colonie illégale sur le mont Jabal Sabih qui est adjacent au village.

Plusieurs manifestants palestiniens ont été tués et des dizaines blessées par les forces d’occupation.

Notons enfin qu’un responsable de l’Organisation des Nations Unies (ONU) a prévenu samedi que la situation dans la bande de Ghaza est grave. Adnan Abu Hasna, conseiller média de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), a indiqué que « depuis la fin de la vague de violence dans la bande de Ghaza le 21 mai, la situation à Gaza est extrêmement dangereuse et se détériore à tous les niveaux ».

M. Abu Hasna a appelé la communauté internationale et les pays donateurs à « trouver un mécanisme rapide pour mettre en œuvre l’aide à Ghaza et aller de l’avant afin de créer des opportunités et de l’espoir pour les résidents de l’enclave ». Les factions palestiniennes se sont plaintes du fait que, bien que l’Egypte ait négocié un cessez-le-feu, Israël a renforcé le blocus au lieu de l’alléger.

Ces accords prévoient l’extension de la zone de pêche, la mise en œuvre de projets d’infrastructures et la levée des restrictions sur l’importation et l’exportation de marchandises.

R.I. avec agences