Covid-19 : C’est le branle-bas de combat

Confinement strict et mobilisation des opérateurs et des structures sanitaires

La situation épidémiologique devient critique et impose aujourd’hui un retour au dispositif de confinement strict. Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a ordonné hier un réaménagement du dispositif du confinement partiel à domicile, qui sera désormais observé dans 35 wilayas, entre 20h00 et 6h00 le lendemain.

Abdelmadjid Tebboune a présidé hier le premier Conseil des ministres du gouvernement Benabderrahmane. Une réunion attendue et scrutée avec la plus grande attention, car il s’agissait de prendre les mesures nécessaires pour faire face à la dégradation de la situation épidémiologique, dans le sillage de la propagation du variant Delta du coronavirus.

C’est dans ce contexte que le président de la République a ordonné le retour du confinement partiel à domicile de 20h00 à 6h00 dans les wilayas les plus affectées par le coronavirus (Covid-19).Dans un communiqué sanctionnant la réunion de ce Conseil, le Président Tebboune a salué l’engouement des citoyens quant à la vaccination, un acte devant concourir à parvenir à une immunité collective, et de doubler les opérations de sensibilisation à grande échelle par les médias afin d’augmenter le taux de vaccination au niveau national.Il a aussi instruit à l’effet d’augmenter davantage le taux de vaccination dans les wilayas à forte densité de population, en tant que premières sources d’infection, et de fixer un objectif immédiat de vacciner 2,5 millions de personnes dans la capitale et 50% de la population des wilayas d’Oran, Constantine, Sétif et Ouargla.Il s’agit aussi de parachever le processus de vaccination des personnels administratifs, au niveau national et local, et de porter la prévention au plus haut niveau, notamment dans les espaces commerciaux clos, considérés comme première source d’infection.

Il a également insisté sur la nécessité de veiller à plus de rigueur dans le respect du dispositif préventif, notamment dans les espaces commerciaux fermés, première source de contamination. Il a également donné des instructions pour garantir l’approvisionnement en oxygène médical. Il s’agit de l’optimisation de la gestion du stock et de la production d’oxygène. Il a appelé les responsables à différents niveaux à plus de sérénité et de calme face à la forte affluence des patients, de manière à ne pas affecter les opérations de répartition de cette substance vitale au niveau des services hospitaliers, d’autant que le taux d’occupation des lits n’excède pas les 56%. Il a ordonné de lancer immédiatement  une opération d’envergure de maintenance et de rénovation des infrastructures et équipements d’approvisionnement en oxygène au niveau des établissements hospitaliers, ainsi d’acquérir  des unités mobiles de production de l’oxygène au profit des grands hôpitaux, afin de leur permettre d’autoproduire leurs besoins, ce fut aussi l’occasion d’annoncer la réception 1.050 concentrateurs d’oxygène à usage individuel, en attendant la réception graduelle de 9.000 autres unités dans deux semaines.

Confinement dans 35 wilayas pour 10 jours

Les instructions du président de la République ont d’ailleurs été traduites en mesures concrètes. Le Premier ministre AymenBenabderrahmane a ainsi pris les mesures nécessaires pour l’aménagement du dispositif de confinement qui entrera aujourd’hui en vigueur et pour période de dix jours. Le confinement partiel à domicile de 20h00 à 6h00 concernera 35 wilayas à savoir Adrar, Laghouat, Oum El Bouaghi, Batna, Bejaia, Biskra, Béchar, Blida, Bouira, Tebessa, Tlemcen, Tizi-Ouzou, Alger, Jijel, Sétif, Sidi Bel Abbes, Guelma, Constantine, Mostaganem, M’Sila, Mascara, Ouargla, Oran, El Bayadh, Boumerdes, Tindouf, Tissemsilt, El Oued, Khenchela, Souk Ahras, Tipaza, Naâma, Ain Temouchent, Relizane et Ouled Djellal.

Le nouveau dispositif prévoit également la suspension de l’activité de transport urbain et ferroviaire des voyageurs durant les week-ends dans toutes les wilayas concernées par le confinement partiel à domicile. Il s’agit également de la fermeture « des activités qui se caractérisent par une forte concentration de la population et qui présentent un risque évident de contamination », indique un communiqué des services du Premier ministre.Il s’agira, dans un premier temps, des marchés de ventes des véhicules d’occasion;des salles omnisports et les salles de sport ;des maisons de jeunes  et des centres culturels. Comme aux premiers jours de la pandémie, le dispositif limite les activités des cafés, restaurations, fast-food et espaces de vente de glaceà la vente à emporter et impose la fermeture des espaces récréatifs de loisirs et de détente, des lieux de plaisance et les plages au niveau des wilayas concernées par la mesure de confinement partiel à domicile. Les autorités se font préviennent d’ailleurs de toute entorse au dispositif. Les services du Premier ministre évoquent ainsi le retrait définitif de l’autorisation d’exercice de l’activité pour les salles des fêtes qui enfreignent l’interdiction en vigueur, d’autant que les services de sécurité sont instruits à l’effet de veiller scrupuleusement à l’application des mesures. Ils assurent également que les dispositifs de contrôle et de sanctions seront appliqués, de manière rigoureuse, pour tout non respect des gestes barrières et des différents protocoles sanitaires adoptés par le comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus (COVID-19) et dédiés aux différentes activités économiques, commerciales et sociales.

ChokriHafed

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.