Aides au logement rural : Des contestataires bloquent la RN 44 à El Tarf

Dix-huit familles exclues du programmed’aides- au logement rural dans la localité du Lac des oiseaux, dans la wilaya d’El Tarf, se sont dites lésées en raison d’une « décision injuste ».

Ces familles ne cessent de multiplier les entrevues avec les différents responsables et élus de la wilaya d’El Tarf, dont le P/APW pour plaider leur cause. Ceci est allé de pair avec une correspondance que les concernés, ont adressée à qui de droit, pour une prise en charge de leur unique doléance, leur intégration à la liste des bénéficiaires de l’aide au logement rural. Dans le courrier en question, il est fait état de la genèse de cette affaire, en rapport avec l’aide au logement rural,dans laquelle les nomsdes 18 familles ne figuraient pas aprèsl’étude des dossiers par la commission de l’APC du Lac des oiseaux. Les contestataires ont été exclus de la liste au même titre que de celle des 50 aides accordées par la suite. D’où ce sentiment de colère et de frustration qu’ils n’arrivent pas à s’expliquer. Selon nos interlocuteurs, le motif de leur exclusion de cette liste invoquée est ‘’non prioritaire’’.Un motifqualifié de faux,car ilsremplissent, selon leurs propos « les conditions requises pour ces aides ». Ils se sont interrogés sur les critères retenus par la commission de l’étude des dossierspour lesexclure.Nos interlocuteurs ont porté un doigt accusateur sur l’ADES qui a dépêché deux commissions en l’espace de 15 jours. Dans ce sens, ils se demandent pourquoi cette enquête sociale a touché seulement 40 familles et non pas l’ensemble des postulants. Après avoir accompli toutes les démarches administratives comme le choix du terrain en conformité avec sa nature juridique, et au moment où ces familles étaient disposées à recevoir leurs d’aides, voilà qu’ils constatent, à leur grandsurprise et désarroi, que la commission présidée par le chef de Daïra sur décision du Wali, les a écarté. « Une décision notifiée par l’APC aux exclus le 22 juilletcourant », nous dit-on. Les contestataires des listes demandent tout simplement la révision de ces dernières et leur réhabilitation, étant donné qu’ils sont pères de familles et que leurs demandes remontent à plus de 11 ans. Pour faire se faire entendre, les exclus, ont recouru à la méthode classique, le blocage de la route en l’occurrence. En effet, les exclus ont, dans la journée du jeudi, bloqué la RN 44, à la sortie de la commune du Lac des oiseaux. Une action qui a contraint les usagers de la RN44, à faire un grand détour pour parvenir à leurdestination.Situation qui a suscité la colère des automobilistes. Ces derniers ontparcouru des centaines de kilomètres pour se retrouver coincés et dans l’impossibilité de vaquer à leurs obligations. Les contestataires avaient comme unique revendication la révision de la liste des bénéficiaires de ces aides et celle de leur éviction de cette dernière après une attente de plus de dix ans. Au bout de plusieurs heures, le Chef de Daïra de Boutheldja et le chef de compagnie de la gendarmerie, sont arrivés sur les lieux où ils se sont entretenus avec les contestataires, pour tenter de débloquer la situation et avec elle, le trafic routier.

S. Chahine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.