Port de Béjaïa : Un blessé dans l’effondrement d’un portique gerbeur

Un portique gerbeur (grue de levage et d’entreposage) s’est effondré hier matin au terminal à conteneurs de Bejaia faisant un blessé et occasionnant d’importants dégâts.

Il était presque 9h00, lorsqu’un bruit assourdissant a retenti au niveau du port de Béjaïa. Une grue appartenant à la société algéro- aingapourienne en charge de la gestion du terminal à containers avait cédé.

Le pire a été évité de justesse, car au moment de cet accident, un camionneur était sur le point de procéder à un chargement lorsque  cette grue a cédé laissant tomber un premier container percutant d’autres pour que le tout se retrouve sur la benne du semi-remorque alors que la cabine du chauffeur n’était avancée que de quelques centimètres. Le chauffeur s’en est sorti miraculeusement.

Seulement, un docker se trouvant à proximité a été gravement blessé (polytraumatisé) et les éléments de la sécurité du port l’ont transféré aux urgences de l’hôpital Khelil Amrane  où il est pris en charge.

L’accident est survenu vers 08h45 dans des circonstances non encore identifiées, a précisé à l’APS, le PDG de l’entreprise Halim Kasmi, soulignant qu’une commission d’experts est sur le site pour éclairer les raisons de l’accident et les circonstances dans lesquels il s’est produit. »Le portique s’est littéralement disloqué pour des raisons que l’on ignore encore », a-t-il dit.

L’accident a, par ailleurs, généré d’importants dégâts matériels, abimant notamment un ensemble de conteneurs entreposés à proximité, si bien qu’une décision a été sitôt prise afin de suspendre les livraisons aux clients en attendant de faire le point sur l’ampleur des dommages subis .Un plan d’action a été arrêté également dans ce contexte, a souligné Halim Kasmi qui appréhende une perturbation des livraisons pour quelques jours.En revanche, les opérations de débarquements vont se poursuivre dans les conditions habituels, a-t-il relevé.Depuis des années, les syndicalistes de l’Entreprise portuaire de Béjaïa ainsi que ceux de la BMT, (l’entreprise du central à containers, n’ont pas cessé d’interpeller les autorités portuaires sur le problème lié à la sécurité des dockers, reprochant un manque d’entretien de ces engins installés depuis plusieurs années.

BoubekeurAmrani

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.