Médias : Bouslimani réaffirme le soutien de l’État

Le ministre de la Communication, Mohamed Bouslimani a affirmé, hier, que « l’Agence Algérie presse a un rôle pionnier dans l’accès du citoyen à l’information et l’accompagnement des efforts d’édification, de développement escompté et de défense de l’image et de la voix de l’Algérie ». C’est en effet lors de la journée d’étude organisée par l’APS au centre international  des conférences (CIC) à l’occasion  du 60e anniversaire de sa création que le ministre de la Communication a indiqué que cette agence qui  « est née dans la fournaise de la Révolution  nationale pour être son bras médiatique est un établissement médiatique public qui a eu et a toujours un rôle pionnier dans l’accès du citoyen à l’information et l’accompagnement des efforts d’édification, de développement escompté et de défens de l’image et de la voix de l’Algérie ».

« En ces soixante ans de contributions appréciables, cette institution médiatique prestigieuse, s’est acquittée, à travers ses directions régionales, ses bureaux régionaux et à l’étranger, de sa mission professionnelle et de son devoir de citoyenneté », a indiqué à cette occasion ce membre du gouvernement estimant à ce propos qu’ « en défendant les constantes et les fondements de la Nation et en faisant face à la propagande et aux fausses informations, relayées par les ennemis de la patrie et autres traitres et mercenaires ».

Il a également souligné que « le rôle de cette agence qui est entré, avec succès,  dans l’ère du numérique, se confirme de jour en jour, au vu des plans malveillants et de la cyber-guerre féroce, ciblant l’unité, la sécurité et la stabilité de l’Algérie nouvelle », rappelant à cet effet, « l’intérêt soutenu par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, à la promotion de la liberté d’expression et de la presse et au soutien des journalistes, notamment à travers les garanties énoncées dans la Constitution de 2020 et d’une batterie de mesures à l’instar des rencontres périodiques régulière avec la corporation médiatique et la communication avec les citoyens à travers les réseaux sociaux ».

Le ministre de la Communication a aussi réaffirmé « l’appui de l’Etat à l’accompagnement des médias nationaux publics et privés, tous supports confondus, dans l’accomplissement de leurs nobles missions avec professionnalisme, liberté et responsabilité ».

Boubekeur Amrani 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.