Les élèves ont repris le chemin de l’école hier : Une rentrée sous le mot d’ordre de la vaccination massive

Les élèves ont rejoint les bancs d’écoles hier après des vacances qui ont duré plus longtemps que d’habitude suite à leur avancement d’une semaine. Une décision prise par le ministère de tutelle afin de protéger les enfants et le personnel de l’éventuelle quatrième vague. 

Hier donc, devant les écoles, les mesures de protection contre le virus étaient visibles. Le port du masque était quasiment général parmi les enfants et le personnel. Bien que difficile à appliquer à la lettre, la distanciation sociale était aussi plus visible que d’habitude. Dans la matinée, les responsables d’établissements se refusaient toutefois à tout commentaire sur le lancement de la campagne de vaccination qui se déroulait à l’intérieur. Coïncidant avec la rentrée scolaire des élèves de tous les paliers, une campagne de vaccination a en effet été lancée hier à travers les établissements de toutes les wilayas du pays. Cette troisième campagne touche, selon le ministère de l’Education nationale, tous le personnel travaillant dans le secteur entre travailleurs et enseignants et encadrement pédagogique.  A cette occasion, le ministre de l’Education nationale Abdelhakim Belabed a appelé toute la famille de son secteur à répondre favorablement à la campagne qui vise, selon lui, à assurer une année scolaire en toute sécurité et surtout à reprendre le cours de la vie normal après deux années de travail sous la menace du virus corona et ses variants.Dans un message, le ministre de l’Éducation nationale a exhorté les parents d’élèves à respecter les mesures sanitaires de protection afin de permettre à leurs enfants de suivre leur cursus scolaire dans les meilleures conditions. Aussi, au niveau des écoles qui accueillaient hier les élèves après les vacances d’hiver, l’ambiance était  à la reprise sous les mesures sanitaires induites par la lutte contre le Covid 19. Les établissements étaient fin prêts pour le lancement de la campagne de vaccination. Une campagne qui est appelée à afficher de meilleurs taux de vaccination que ses précédentes de l’avis de beaucoup de directeurs qui assurent avoir mis tous les moyens à la disposition du personnel et des enseignants pour se faire vacciner.     Toutefois, il était visible hier que le sujet de la vaccination des enfants soulevait des appréhensions parmi les parents. Certaines personnes interrogées affirment d’ailleurs à ce sujet que la question de la vaccination des enfants ne doit pas être évoquée avant de vacciner la totalité du personnel du secteur. Un avis partagé par beaucoup de personnes qui estiment que c’est « mettre la charrue avant les bœufs » que de parler de ce sujet alors que la vaccination chez le personnel et le corps enseignant peinent toujours à avancer. C’est dans ce même ordre d’idées qu’ a abondé le spécialiste des maladies virales, Dr Mohamed Melhak qui a recommandé vivement de poursuivre et intensifier les campagnes de vaccination pour leur importance dans la lutte contre la pandémie et dans la protection qu’elles offrent contre la propagation des virus et leurs variants fort nombreux. Dr Melhak a ainsi appelé les citoyens à aller massivement se faire vacciner pour acquérir l’immunité collective et se prémunir contre les effets graves de la maladie. De son côté, le chef de service de réanimation du Centre hospitalo-universitaire de Hussin Dey Pr Achouri Aïch a estimé que la vaccination est aujourd’hui une nécessité dans la lutte contre cette pandémie. Le même établissement sanitaire qui commence à accueillir les premiers cas  a aussi, ajoute-t-il, connu des décès parmi les personnes non vaccinées.  

Kamel Nait Ameur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *