Demain est un autre jour !

Je me rappelle de ma défunte mère et de sa fameuse menace « haw wedji » en passant sa main de haut en bas sur sa figure en lançant la phrase dantesque « Bel koffara ». Aie, aie, aie, là, avec une telle promesse, ça sent le roussi mais surtout le caoutchouc des claquettes qui laisseront leurs marques sur le corps. Et ma mère n’était pas femme à jeûner trois jours « koffara » par la faute de son garnement. Non, walou, il paiera dans sa chair ! Et si des fois vous poussez le culot jusqu’à invoquer les scélérates lois « universelles » genre droits de l’Enfant et je ne sais quoi, elle, elle n’en avait que faire de ce que pensent l’association de la protection des enfants et des mineurs. Certes, je n’ai pas vu Belmadi faire le fabuleux geste, mais tout le monde l’a vu lever les deux mains au ciel, ce qui risque d’être encore pire que les tongs de ma mère et sa « koffara ». Espérons-le ! Belmadi va devoir laver l’affront, sauver son équipe, son titre de coach et répondre à ses détracteurs. Il sait que demain est un autre jour et que demain il fera jour.   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *