Le président de la République entame une visite de deux jours en Égypte : Cap sur le Sommet arabe

L’Algérie et l’Égypte joignent leurs efforts pour garantir le succès du prochain Sommet arabe d’Alger, lequel s’efforcera de relancer l’action arabe commune, mais aussi et surtout de redynamiser l’initiative arabe de paix comme seule solution à la question palestinienne. 

C’est dans ce contexte que le président de la République Abdelmadjid Tebboune, entame dès aujourd’hui une visite de travail et de fraternité de deux jours en Égypte. Un communiqué des services de la présidence de la République a, en effet, indiqué hier que « lee président de la République, Chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale, Abdelmadjid Tebboune entame à compter du lundi 24 janvier 2022 une visite de travail et de fraternité de deux jours en République arabe d’Egypte, pays frère ». 

Cette visite intervient en prévision de la tenue prochaine du Sommet de la Ligue arabe à Alger et a d’ailleurs fait l’objet d’échanges intenses entre les diplomaties des deux pays, qui coordonnent déjà depuis quelques semaines sur les questions qui seront à l’ordre du jour du Sommet d’Alger, mais aussi les questions régionales, le dossier libyen en tête. 

D’ailleurs, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra a effectué le déplacement au Caire la semaine dernière, en prévision de la visite du président de la République. Un déplacement au cours duquel, il a eu des entretiens avec son homologue égyptien et où il a été reçu en audience par le président égyptien Abdelfattah Al-Sissi.  Une audience qui a constitué « une opportunité pour passer en revue les relations bilatérales historiques basées sur la coopération et la solidarité ainsi que les perspectives de les renforcer dans divers domaines en concrétisation de la ferme volonté des dirigeants des deux pays, une volonté réaffirmée à l’occasion de ces entretiens », avait alors expliqué un communique du département de Ramtane Lamamra. Ainsi, les deux parties ont évoqué la situation prévalant sur la scène arabe, notamment la cause palestinienne et la crise libyenne, ainsi que le rôle des deux pays dans la promotion de l’action arabe commune. Elles ont également abordé les principaux dossiers sur la scène continentale et l’importance « de la coordination commune afin de défendre les valeurs et principes de l’Union africaine (UA) ». Et de souligner que « les deux parties ont salué la convergence des vues des deux pays frères vis-à-vis des questions et des crises que traversent le monde arabe et le continent africain, une position confirmant la profondeur des relations stratégiques liant les deux pays et leur volonté politique de réaliser la stabilité et unifier les rangs ».

Il faut rappeler dans ce contexte que la visite du président de la République au Caire avait été évoquée au début du mois en cours par des médias égyptien. C’est ainsi qu’ils avaient indiqué que de nombreux dossiers seront au menu de la visite d’Abdelmadjid Tebboune en Égypte. 

Chokri Hafed

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.