Sporting Lisbonne : Amorim booste Slimani  

Méritant, Slimani n’a pas eu l’occasion d’égaler le record de buts marqués en qualifications de Coupe du Monde (18) toujours détenu par Didier Drogba et Samuel Eto’o.  

Rentré à Lisbonne, Islam Slimani reprendra la suite de son aventure avec le Sporting en championnat. Une rentrée difficile éclaircie par une bonne nouvelle, sa désignation en tant que meilleur joueur du championnat au mois de mars. Quelque que soit l’analyse de la débâcle de l’Equipe nationale algérienne, Islam Slimani se hisse au rang de ceux que l’on applaudit pour son sacrifice. Buteur à l’aller, il s’est montré tout autant héroïque au stade Mustapha-Tchaker de Blida, de par sa combativité, sa hargne, son dépassement de soi et ses efforts. Un match de guerrier qui aurait pu trouvé son climax lors des prolongations lorsque ce dernier marque le but égalisateur d’une tête finalement refusé après vérification de la VAR par Bakary Gassama. Un but injustement refusé au vu de la zone du corps touché par le ballon sur Slimani qui selon l’IFAB (Ndlr : organisme mondial déterminant les règles du football) ne peut être considéré comme une main. Méritant, Slimani n’eut finalement pas l’occasion d’égaler le record de buts marqués en qualifications de Coupe du Monde (18) toujours détenu par Didier Drogba et Samuel Eto’o désormais devenu président de la FECAFOOT. De retour aux entrainements en club, l’attaquant formé à la JSM Chéraga a pu compenser en partie sa tristesse par la réception du trophée de meilleur joueur du mois de mois au Portugal décerné par le syndicat des joueurs. Une distinction mérité pour celui qui a réussi en grande pompe son retour à Lisbonne avec trois buts inscrits en trois rencontres disputés au mois dernier. Interrogé en conférence de presse, l’entraineur du Sporting Ruben Amorim a ainsi évoqué le cas de son buteur touché par l’élimination de sa sélection au Mondial 2022. « Plus que physique, la récupération de Slimani doit être mentale. Ne pas accéder à la phase finale d’un Mondial, la façon dont il a perdu… c’est difficile pour lui. Il est déçu et nous devons lui redonner joie et motivation », a ainsi déclaré Amorim à ce sujet. Une déception que pourrait dépasser le meilleur buteur de l’Histoire de la sélection en continuant à performer au niveau qu’on lui connait depuis son retour à Alvalade en janvier dernier. 

R. S.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.