Annaba : Recensement des surfaces agricoles 

La Direction des services Agricoles (DSA) de la wilaya d’Annaba, vont lancer une opération de recensement des superficies agricoles destinées à la production des céréales à travers les communes de la wilaya d’Annaba.

Une réunion de travail a été tenue, hier au siège de la DSA, visant à mettre les dernières retouches à cette opération par l’intégration des données concernant les superficies dédiées à céréaliculture afin de dresser des statistiques nationales sur les cultures stratégiques. Cette opération s’inscrit ainsi dans le cadre des efforts du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, dont l’objectif est de mettre en place une base de données nationale sur les superficies agricoles destinées à aux cultures stratégiques en général et la céréaliculture en particulier. A relever que le recensement s’effectuera en collaboration avec le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement des territoires, à travers la géolocalisation, l’identification des producteurs et l’évaluation des exploitations. Il intervient en préparation de la saison moisson-battage de l’année en cours,` et vise à fournir des données statistiques précises au ministère de l’Agriculture et du Développement rural. Un processus devant permettre l’amendement des politiques publiques pour le développement des filières agricoles de large consommation et le développement d’une nouvelle approche qui facilitera la modernisation du secteur, l’amélioration des rendements agricoles et la conception d’une vision rationnelle qui prenne en compte le véritable potentiel du pays. En matière de céréales, un travail est en cours pour augmenter les capacités de stockage et inciter les agriculteurs à proposer leurs produits aux Coopératives de céréales et de légumes secs (CCLS). A cet effet, le ministère de tutelle a installé des comités locaux dans toutes les wilayas du pays présidés par les walis pour assurer le suivi de la campagne moisson-battage. A rappeler qu’une décision présidentielle a permis d’augmenter les prix d’achat à la production d’un quintal de céréales livré par les producteurs à l’office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC). Les prix sont fixés à 6.000 dinars par quintal pour le blé dur, à 5.000 pour le blé tendre, à 3.400 pour l’orge et à 3.400 pour l’avoine.

Sofia Chahine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *