Examens professionnels de promotion : Plus de 52.000 postes concernés

Le ministre de l’Éducation nationale, Abdelhakim Belabed, a annoncé la tenue cet été des «examens professionnels de promotion». Ayant donné hier le coup d’envoi des épreuves des tests de niveau pour les apprenants inscrits dans l’enseignement à distance Belabed a affirmé que les examens professionnels de promotion « seront organisés cet été et concerneront plus de 52000 postes d’emploi », saluant les efforts consentis par la communauté de l’éducation durant les deux dernières années suite à la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19). Abordant la question liée aux examens de fin d’année, le ministre a mis en garde contre toutes les formes de dépassements, rappelant que «la loi sera appliquée rigoureusement contre les diffuseurs de faux sujets à travers les réseaux sociaux et les tentatives de perturbation du bon déroulement des épreuves du Brevet d’enseignement moyen (BEM) et du Baccalauréat», soulignant que «le ministère veille à l’application rigoureuse de la loi contre les diffuseurs de faux sujets à travers les réseaux sociaux». Soulignant que «ce phénomène nocif, est susceptible de perturber les candidats, voire les épuiser sur les plans psychologique et physique», le ministre a fait état «de la  une régression de ce phénomène grâce aux mesures prises par l’Etat». Le ministre a exhorté «les parents d’élèves à donner des conseils et orientations à leurs enfants pour les inciter à réviser et à passer leurs examens dans le calme et la sérénité», assurant que «les épreuves du Baccalauréat porteront sur les leçons dispensées en présentiel au niveau des établissements éducatifs. Il a ajouté que «les préparatifs pour cet examen se déroulent dans de bonnes conditions». Et d’indiquer que «les candidats auront à choisir entre deux sujets dans chaque matière et filière ». Il a, en ce sens, précisé qu’ «une  demi-heure supplémentaire est accordée aux candidats dans chaque matière pour leur donner suffisamment de temps pour choisir un sujet.

Amar Malki