Organisation des filières industrielles : Des comités de pilotage mis en place

«Le ministère de l’Industrie mettra, dès aujourd’hui, en place des comités de pilotage stratégique des filières industrielles, et ce lors d’une conférence nationale axée sur la création d’un système de gouvernance et de dialogue entre les pouvoirs publics et les opérateurs économiques», indique un communiqué du département d’Ahmed Zeghdar.Le même document souligne que «cette rencontre sera organisée aujourd’hui par le  ministère de l’Industrie, et vise l’organisation pérenne de ces filières».  Le ministère de l’Industrie met ainsi en place une méthodologie opérationnelle à travers les comités de pilotage stratégique des filières industrielles. «Des acteurs des secteurs de l’industrie et de la recherche ainsi que des organisations et des organismes publics et privés prendront part à cette conférence nationale», ajoute-t-on de même source, expliquant que «dans une première étape, il sera procédé à la formation de 04 comités sectoriels relatifs aux industries agro-alimentaires ». Il s’agit, selon la même source, «de la filière de la mécanique, l’électricité,  l’électronique et les industries des textiles et des cuirs». Dans le cadre de la création de ces comités, le ministère adoptera «une méthode participative, celle ci est basée sur la concertation et le dialogue pour concrétiser des objectifs mesurables et réalisables et formuler une vision globale pour le développement de chaque filière, tout en assurant la coordination entre tous les acteurs», ajoute le communiqué, soulignant que «la mise en place de ces comités vise à créer un espace de concertation et de dialogue public-privé entre les acteurs économiques et les institutions de l’Etat pour développer ces filières et lever les obstacles qui les entravent». Ces quatre filières ont, selon la même source, été choisies compte tenu de «leur importance et leur poids dans l’industrie nationale. «Cela permettra l’augmentation du produit intérieur brut industriel, nécessaire pour la transformation de la structure de l’économie nationale», a-t-on mis en avant.

Salim Abdenour

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.