Réunion du bureau fédéral de la FAF   : Premier test pour Zefizef

Sitôt installé dans ses nouvelles fonctions de président de la Fédération algérienne de football, Djahid Zefizef se trouveface au premier véritable test dans ce poste, dans lequel il vient remplacer Charaf Eddine Amara pour le reste du mandat olympique. 

En effet, Zefizef présidera la première réunion mensuelle statutaire du Bureau Fédéral au niveau du Centre technique national (CTN) de Sidi Moussa aujourd’hui à partir de 10h. Selon un récent communiqué publié par l’instance fédérale sur son site officiel, plusieurs points sont inscrits à l’ordre du jour, dont certains, faut-il le dire, sont d’importance capitale. Le premier point est celui lié à la préparation et la budgétisation du CHAN et la CAN des U17 qu’abrite l’Algérie l’année prochaine avec un exposé qui sera présenté par les présidents des deux compétitions. Viendront, ensuite, deux dossiers liés. Il s’agit de la répartition des tâches entre les membres du Bureau fédéral, ainsi que l’explication de la mise en conformité du décret 21-60, relatif au cumul, par le secrétaire général, Mounir Debichi. Les  membres du BF, faut-il le rappeler, avaient signé un document où ils s’engagent à choisir, dans un délai de 30 jours, entre leurs fonctions initiales, et celles au niveau du BF. Les membres concernés par ce décret attendent de voir ce que cela donnera concernant la répartition des tâches et la présidence de différentes commissions avant de trancher sur le poste à choisir. Comme déjà rapporté dans l’une de nos précédentes éditions, Zefizef subit une gosse pression concernant ces installations, mais lui, ne veut pas céder, estimant que si cela se fera dès la première réunion, la suite sera des plus difficiles à gérer. Il veut, surtout, éviter de commettre les mêmes erreurs que celles de son prédécesseur, qui s’était mis dans un champs miné. Deux autres points importants sont inscrits à l’ordre du jour, à savoir l’étude du programme exposé par Zefizef devant l’assemblée générale élective du 7 juillet 2022 (établissement d’une feuille de route), ainsi que la mise en conformité des statuts de la FAF avec ceux de la FIFA.  Ce dernier dossier avait été bloqué du temps de Zetchi par l’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, Sid Ali Khaldi, alors que Amara, venu après, l’a laissé en stand-by. 

Abderrahim Mahious

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.