Ouverture d’une école internationale italienne à Alger : L’accord ratifié

C’est des projets scellés dans le cadre du rapprochement stratégique engagé entre Alger et Rome. Issu d’un accord signé  au mois de novembre dernier en marge de la visite du président italien Sergio Matarella  à Alger, le projet d’ouverture d’une école internationale italienne à Alger est en voir de concrétisation. En effet, l’Algérie vient de ratifier l’accord par le biais d’un décret présidentiel daté du 17 juillet en cours et publié dans la dernière livraison du Journal officiel. 

Selon l’accord signé le 6 novembre dernier, l’école a pour vocation principale de scolariser les enfants de ressortissants italiens ou d’autres pays de l’Union européenne, y compris ceux du personnel expatrié en service à l’ambassade d’Italie à Alger. Ouverte aux élèves algériens ainsi qu’aux enfants de ressortissants de pays tiers résidant temporairement ou de manière permanente en Algérie, elle est placée sous la tutelle de l’ambassade d’Italie à Alger, qui assure, notamment la conformité de l’enseignement dispensé aux programmes de l’instruction publique italienne. Sa gestion est confiée au Comité de gestion de l’école italienne d’Alger, créé conformément à la loi algérienne n° 12-06 du 12 janvier 2012 relative aux associations.  Elle peut disposer d’une section maternelle, une section préscolaire et des sections multi-niveaux, du premier au douzième niveau (niveau 1 à 12).  Le programme scolaire de cette école comprend, l’enseignement de la langue arabe, l’histoire et de la géographie de l’Algérie et de la culture algérienne au profit des élèves algériens. Le contenu de ces modules fera l’objet d’une coordination entre l’école et le ministère algérien de l’éducation nationale et uniquement par rapport à ces modules, l’école est soumise aux contrôles administratif et pédagogique des services d’inspection relevant du ministère de l’Éducation nationale. Les élèves algériens sont pris en charge dans la préparation du «Brevet d’enseignement moyen» et du «Baccalauréat» algériens. Les diplômes délivrés par l’école italienne sont reconnus par l’Algérie. Par ailleurs, l’école établit le calendrier annuel des vacances scolaires des élèves en tenant compte des fêtes nationales et religieuses en Algérie. Dans le cadre de la réciprocité, et conformément à l’article 9 de l’accord de coopération dans le domaine de la culture, de la science et de la technologie, l’école bénéficie de l’exonération des droits et taxes douanières dus au titre de l’importation de matériel didactique et d’équipements nécessaires à son bon fonctionnement. 

Amar Malki

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.