Gestion de la JSK : Iarichène accuse Mellal de malversations !

Prise à la gorge par les dettes et les différents engagements financiers que le club doit encore honorer, l’actuelle direction de la Jeunesse sportive de Kabylie met à l’index la gestion de l’ancien président Cherif Mellal qu’elle accuse de malversations. Une plainte a d’ailleurs été déposée au niveau du parquet de Tizi-Ouzou. 

« La direction de la Jeunesse Sportive de Kabylie porte à la connaissance des supporters de la JSK et de l’opinion publique de manière générale, qu’un dépôt de plainte a été opéré au près du parquet de Tizi-Ouzou », a indiqué hier la direction du club dans un communiqué. « Cette plainte est fondée sur quelques éléments émanant des résultats généraux de l’audit, liés à des malversations financières commises durant l’ère de la précédente direction. Independament de l’audit, la plainte fait également suite à une vérification de certains dossiers, menée par la direction, inhérents à des malversations financières portant sur des opérations de transferts de joueurs, ainsi que sur une manipulation malveillante de devise » précise le communiqué. La page des dissensions entre l’ancienne direction du club menée par Cherif Mellal et poussée vers la sortie l’été dernier et l’actuelle direction de Yazid Iarichène n’est pas près de se tourner. Si ces deux derniers se confrontent depuis quelques mois par médias interposés, cette guerre prend une toute dimension, avec de nouvelles accusations qui mettent à l’index la gestion de Cherif Mellal, au moment où le club se débat avec des difficultés financières et le blocage de son compte. Une gestion mise en doute, d’autant que la JSK continue de se débattre avec des difficultés liées aux engagements financiers qu’elle doit honorer impérativement si elle veut maintenir sa participation en Ligue des champions africaine. En effet, si la FAF a accordé un délai au club kabyle pour régler une dette de 40 millions de dinars au mois de février dernier, en sus du versement des primes liées à la participation du club à la Coupe de la Confédération africaine 2020-2021, et l’annonce de l’arrivée de nouveaux sponsors, la JSK se débat toujours avec ses difficultés financières. Des problèmes alourdis par la mise en demeure de la FIFA pour payer sa dette envers le joueur éthiopien, Mujib Kassim Hamza. 

Malgré ces difficultés le club poursuit sa préparation d’intersaison au sein de son fief du stade du 1er novembre à Tizi-Ouzou, et a mené une campagne de recrutements. C’est ainsi que la JSK s’est adjugée les services du préparateur physique tunisien Mohamed Refki Oueslati qui s’engage officiellement avec la JSK pour une année. Il en est de même pour son compatriote Wassim Moalla officialise son retour à la JSK en qualité d’entraîneur-adjoint pour un bail d’une année. Enfin, « le jeune prodige Akhrib Lahlou vient officiellement de parapher un contrat de quatre années avec la Jeunesse Sportive de Kabylie. Son ancien contrat devant arriver à son terme à la fin de cette saison, la direction a pris les devants en maintenant l’étoile montante du football algérien à la JSK pour les quatre saisons à venir », a annoncé le club mardi dans un communiqué.

C. Hafed

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.