Le match pourrait avoir lieu en novembre : Vers un match amical Algérie-Brésil !

La nouvelle ravit et fait trembler d’anticipation et de joie les inconditionnels des Verts. La Sélection nationale de football pourrait en découdre avec leur homologue brésilienne au mois de novembre prochain. 

Assistera-t-on à un duel Mahrez-Neymar ? C’est ce qu’annoncent plusieurs sites spécialisés qui évoque un possible un match amical devant mettre aux prises les Fennecs et la Seleçao. Un sparring partner de choix pour les Verts qui devraient entamer une nouvelle phase de préparation pour les prochaines échéances dès le mois de septembre prochain. La nouvelle a vite fait de faire le tour des réseaux sociaux et des sites spécialisés, notamment dans l’Hexagone où devrait se dérouler le match de gala au mois de novembre, même rien n’est précisé à propos du lieu et de la date de la confrontation. On estime aussi que cette belle affiche comptera dans la préparation de la Coupe du Monde pour les Brésiliens et laquelle devrait s’ouvrir le 20 novembre prochain au Qatar. 

Bien que rien ne soit confirmé du côté de la Fédération algérienne de football, on estime que la bande de Djamel Belmadi devrait disputer un ou deux matchs amicaux en novembre prochain, soit à quelques jours du coup d’envoi du Mondial. On précise même que la possibilité pour les Algériens de croiser le fer avec de grosses cylindrées en novembre est plus qu’envisageable, puisque les « Mondialistes » vont chercher pendant cette période à apporter les derniers réglages avant d’entamer le Mondial.

En attendant, le sélectionneur national et l’instance fédéral semblent se concentrer sur les prochaines échéances, particulièrement les 3e et 4e journées des qualifications de la CAN-2024, initialement prévues les 19 et 27 septembreet qui ont été reportées aux 20 et 28 mars 2023.

Dans ce contexte, deux matchs amicaux devront être disputés par les Verts durant  la prochaine trêve internationale prévue du 19 au 27 septembre, et qui  se joueront au Complexe olympique Hadefi-Miloud d’Oran. C’est d’ailleurs ce qu’a confirmé hier à l’APS le président de la FAF Djahid Zefizef. « Les deux matchs programmés en septembre prochain se joueront à Oran. Concernant les adversaires, rien n’a été conclu pour le moment, en attendant de signer le contrat d’ici à dimanche ou lundi prochains. Je ne peux pas dévoiler plus de détails, jusqu’à ce que les choses s’officialisent », a-t-il affirmé. Selon la presse nationale et internationale, plusieurs sélections ont été citées comme potentiels sparring-partners des champions d’Afrique 2019, à l’image de la Guinée et le Ghana.

En attendant, tous les regards sont tournés vers Belmadi et les choix qu’il devrait faire en ce qui concerne la composante de la Sélection nationale. Si l’on table sur un retour du sociétaire de l’OGC Nice, Andy Delort en sélection, les spéculations vont bon train quant à l’arrivée de nouvelles têtes dans les rangs des Fennecs. En annonçant l’arrivée prochaine de nouveaux binationaux, le sélectionneur de l’Algérie, Djamel Belmadi, a initié une nouvelle série de rumeurs en juin. On évoque la piste Houssam Aouar qui devrait quitter les Bleus pour rejoindre les Verts, même si aucun dossier de changement de nationalité sportive n’a été déposé pour ce dernier. Il y a également la piste du milieu de l’AC Milan, Yacine Adli qu’on dit partant pour l’aventure avec les Verts. 

Pour rappel, les deux dernières sorties des « Verts » remontent à juin dernier, dans le cadre des deux premières journées des qualifications de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2023 (reportée à 2024, ndlr) en Côte d’Ivoire. Lors du premier match, l’Algérie s’est imposée le 4 juin face à l’Ouganda (2-0) au stade du 5-juillet d’Alger, avant de l’emporter sur le même score quatre jours plus tard à Dar Es-Salam face à la Tanzanie, pour le compte de la 2e journée (Gr.F).

Chokri Hafed

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.