Rachad soutient publiquement les manœuvres makhzéo-sioniste qui ciblent l’Algérie : Bas les masques !

L’organisation terroriste Rachad vient de récidiver. Non contente de relayer à foison la propagande makhzenienne, la nébuleuse vient d’apporter publiquement son soutien à la dernière manœuvre makhzeno-sioniste contre l’Algérie.   Sa dernière sortie médiatique assise sur un communiqué estampillé du sceau de jubilation suite à la signature d’une kyrielle de députés et de sénateurs du Congrès américain demandant des sanction contre tous les pays qui traites des relations commerciales avec la Russie et où l’Algérie a été particulièrement mentionnée lève révèlent de la manière la plus claire les intentions et ses velléités de déstabilisation contre l’Algérie. Elle démontre, si besoin est, les affinités de cette organisation terroriste.

Le chantage est ancien, surtout quand cela émane d’une poignée de sénateurs dont les agissements suscitent moult interrogations.Mais le paradoxe, c’est que l’organisation terroriste Rachad a fait de cette « pétition » un manifeste contre l’Algérie pour exprimer sa haine au pays via un communiqué hideux signé par le coordonnateur de cette nébuleuse terroriste à savoir Mourad Dhina.L’organisation terroriste Rachad a exprimé sa joie en qualifiant cette décision de « Les despotes ramènent les envahisseurs », « Ettoughat yajlouboune el ghouzate », (sic). A lire le communiqué de l’organisation terroriste Rachad on s’aperçoit clairement de la nature de cette nébuleuse hostile à la stabilité de l’Algérie et qu’elle rêve que ce pays sombre dans le scénario libyen ou syrien au nom du sinistre « printemps arabe ».Le soutien de cette organisation terroriste à l’OTAN et son invasion en Libye recoupe brillamment avec cette dernière déclaration à l’égard de l’Algérie et son peuple.

Beaucoup d’Algériens et d’Algériennes ont été éberlués par cette nébuleuse qui se dissimulait derrière le fallacieux argutie de la solution islamique et la manipulation éhontée de la religion dans le but d’endoctriner les masses.Le « Hirak » est un cas saillant et concret quant à l’implication de cette organisation terroriste pour lui changer sa trajectoire et l’orienter vers une situation de conflit et de violence entre le peuple et son armée au nom de fumeux slogan « dawla madania machi askariya ».

La démarche de cette organisation inféodée à l’organisation mère « Mou3tamar el Oumma » dont les tenants et les aboutissants résident dans le principe qui consiste à instaurer la « Khilafa » qui ne reconnaît pas les frontières politiques et les Etats mais bel et bien une sorte de Oumma obéissant à un critère théocratique tous azimuts. Cette approche a été développée et adoptée clairement dans la littérature politique de cette nébuleuse dont Al Hakim Matiri est l’un de ses chefs fondateurs et l’organisation terroriste Rachad en fait partie en sa qualité de membre à part entière pour ce qui est de l’Algérie.

Cette nébuleuse est financée par une organisation qui s’intitule el Karama dont Mourad Dhina occupe le poste de directeur sous les orientations de son chef qui n’est autre que le terroriste Abdul Rahman Omeir al-Naimi qui fait l’objet de sanctions économiques de la part des Etats-Unis. Il est accusé « d’avoir transféré, en 2013, près de 600 000 dollars à Al-Qaida via un représentant de la nébuleuse terroriste en Syrie, sous couvert d’activités caritatives. Abdul Rahman Omeir al-Naimi finance et soutient le terrorisme depuis une décennie. Il a fourni de l’argent ainsi qu’un appui matériel et transmis des informations à Al-Qaida et à ses affiliés en Syrie, en Irak, en Somalie et au Yémen », a souligné le communiqué du Département du trésor fédéral américain.

L’implication de l’organisation terroriste Rachad et son chef Mourad Dhina est établie. Ce retournement de situation et la chasse aux terroristes de l’organisation d’el Karama qui se dissimule derrière l’appellation d’ONG pour la défense des droits humains a contribué fortement dans l’assèchement des ressources des organisations terroristes activant en Europe et en Afrique du Nord et au Sahel. La raison est que l’organisation el Karama a été interdite et dissoute par la justice suisse à cause de l’implication de son chef Abdul Rahman Omeir al-Naimi dans le soutien des organisations terroristes d’envergure internationale à l’image d’Al-Qaida et de Daech.

Ce parcours de la nébuleuse du Rachad explique ses positions hostiles à l’Algérie et a sa stabilité. C’est ce qui l’amène à se jeter dans les bras de l’alliance impérialo-sioniste et son transformer en un instrument servile entre les mains des forces expansionnistes et néocolonialistes.

Rachid Nassouti

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *