Biskra : Saisie d’une importante quantité d’huile de table et de sucre

Les opérations de lutte contre la spéculation s’intensifient. Ce week-end, les services de sécurité ont démantelé plusieurs réseaux de spéculation illicite. Ils ont ainsi saisi une importante quantité de produits de base à Biskra.

Les éléments de la brigade territoriale de la Gendarmerie nationale (GN) de la commune d’Ain Naga dans la wilaya de Biskra ont saisi 2.600 litres d’huile de table et 2.650 kg de sucre destinés à la spéculation illicite, et procédé à l’arrestation de trois suspects, a appris l’APS  jeudi auprès de ce corps constitué. Des informations sont parvenues aux éléments de la brigade sur un camion chargé de produits alimentaires stationné devant un local commercial, a indiqué la GN à l’APS, ajoutant que la fouille du véhicule a confirmé la présence de ces quantités d’huile de table et de sucre non facturées.Les quantités d’huile de table et de sucre saisies ont été transférées vers les services de la direction du Commerce et de la Promotion des exportations.Les trois suspects dans l’affaire ont été arrêtés et le camion saisi, indique-t-on de même source. Un dossier pénal sur l’affaire est en cours d’élaboration avant d’être transféré aux instances judiciaires, a-t-on noté.

Dans la wilaya d’El-Bayadh, le tribunal de Boualema condamné jeudi à sept ans de prison ferme deux individus impliqués dans une affaire de spéculation illicite.

Dans le cadre de la lutte contre le phénomène de la spéculation illicite touchant des produits alimentaires de large consommation, il a été saisi 415 sacs de farine subventionnée par l’Etat d’un poids total de 193 quintaux, aindiqué un communiqué du parquet.Les deux mis en cause ont été poursuivis et fait l’objet d’une comparution immédiate. A l’issue du procès, une peine de sept ans de prison assortie d’une amende d’un million DA a été prononcée pour chacun des mis en cause, selon le document du tribunal de Boualem.

Rappelons que le ministère de la Justice a indiqué jeudi dans un communiqué que des poursuites judiciaires ont été engagées, entre le 30 octobre et le 3 novembre, contre 38 individus pour spéculation illicite et des peines de trois (3) à quinze (15) ans de prison ferme ont été prononcées contre 37 d’entre eux.Plusieurs juridictions du territoire national ont enregistré, entre le 30 octobre et le 3 novembre, « des poursuites judiciaires contre 38 individus ayant commis des actes de spéculation illicite », lesquels ont été « déférés devant les tribunaux en comparution immédiate », a précisé le communiqué. »Des peines de trois (3) à quinze (15) ans de prison ferme assorties d’amendes allant de 700.000 à 3.000.000 de dinars ont été prononcées contre 37 d’entre eux au niveau de plusieurs tribunaux relevant des cours de Oum El Bouaghi, Tébessa, Batna, Sétif, Béjaïa, Relizane, Tamanrasset, Mostaganem et Skikda », selon la même source.Ces mesures visent à « lutter contre les crimes portant atteinte à l’économie nationale, notamment la contrebande et la spéculation illicite », a conclu le communiqué.

R.R.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *