Initiative pour attribuer à la Palestine la qualité de membre à part entière à l’ONU : L’Algérie appelle la Chine à adhérer à la démarche

Le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane a saisi l’occasion de son intervention vendredi au 1er Sommet sino-arabe de coopération et de développementen Arabie Saoudite,  pour souligner la profondeur des relations de coopération entre l’Algérie et la Chine. Le Premier ministre a affirmé que l’Algérie et la Chine étaient liées par «des relations historiques et stratégiques, remontant à la guerre de libération algérienne, la Chine étant le premier pays non arabe à avoir reconnu le gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA) en 1958». Les deux pays ont également des positions convergentes sur de nombreuses questions d’intérêt commun, et apportent leur soutien mutuel à leurs intérêts fondamentaux».Dans ce contexte, il a indiqué que le processus  de coopération entre les deux pays «a abouti à la signature de la Déclaration d’établissement de relations de partenariat stratégique global en 2014, ainsi que l’adoption du 2e Plan quinquennal de coopération stratégique globale (2022-2026), ainsi que la signature au cours de ces derniers jours, du «Plan exécutif pour la concrétisation conjointe de l’Initiative de la Ceinture et de la Route « à laquelle l’Algérie a adhéré en 2018, et le Plan triennal 2022-2024 de coopération dans des domaines stratégiques».«La signature de ces documents à seulement quelques jours de la tenue de notre Sommet reflète la volonté commune de l’Algérie et de la Chine de renforcer la coopération globale et fructueuse entre le Monde arabe et la République populaire de Chine» a-t-il indiqué.

En ce qui concerne la coopération sino-arabe, Aïmene Benabderrahmane a estimé que « dans un contexte marqué par la polarisation de l’ordre mondial et l’incapacité de l’ONU à résoudre les conflits dans notre région et dans le monde, le renforcement des relations stratégiques entre le Monde arabe et la Chine contribuera à l’émergence d’un monde multilatéral, loin des politiques individuelles et des visées d’hégémonie».

L’histoire contemporaine des deux parties témoigne de «la pérennité de ce legs historique privilégié à travers les différentes étapes de la coopération et de la solidarité entre les deux parties», a rappelé le Premier ministre qui prend part à ce sommet en tant que représentant du président de la République. Et de souligner que la Chine «n’a jamais hésité à apporter son soutien à la question palestinienne et aux mouvements de libération dans les pays arabes, de même que les pays arabes n’ont jamais manqué d’appuyer le principe de l’Unicité de la Chine et le rétablissement de son siège légitime à l’ONU».

M. Benabderrahmane a, par ailleurs, évoqué le Sommet arabe abrité à Alger novembre dernier, le qualifiant de «Sommet rassembleur», notamment à travers la proposition de créer un comité de contact et de coordination arabe en soutien à la cause palestinienne pour appeler à la tenue d’une Assemblée générale extraordinaire en vue d’attribuer à la Palestine la qualité de membre à part entière à l’ONU», invitant la Chine à «adhérer à cette démarche et à soutenir la position arabe».

Chokri Hafed

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *