Tunisie : Arrestation d’un haut dirigeant du parti Ennahdha

L’ancien Premier ministre tunisien et haut dirigeant d’Ennahdha, Ali Larayedh, a été arrêté dans l’affaire de l’envoi de terroristes tunisiens vers les zones de guerre en Syrie et Irak, a annoncé hier le parti d’inspiration islamiste, appelant à sa libération immédiate. Ali Larayedh, ex-ministre de l’Intérieur puis chef du gouvernement, entre 2011 et début 2014, a été entendu pendant plusieurs heures au pôle judiciaire antiterroriste avant d’être écroué, selon un communiqué du parti. Après la révolution de 2011 qui a fait chuter le dictateur Ben Ali, la Tunisie a vu un grand nombre de terroristes – entre 5 et 6.000 selon des organisations internationales – partir sur des terrains de conflit au Moyen-Orient et en Libye, pays voisin de la Tunisie. L’enquête sur les responsabilités d’anciens dirigeants tunisiens dans le transfert de ces jeunes terroristes a été ouverte après l’arrivée au pouvoir de Kaïs Saied. En gelant le Parlement et limogeant son Premier ministre, le président Saied avait dénoncé des blocages dans le système politique en place. Des partis de gauche ont accusé Ennahdha et ses plus hauts dirigeants comme Ali Larayedh, vice-président du parti, d’avoir facilité le départ des terroristes, ce que le mouvement, dont le chef Rached Ghannouchi fait aussi l’objet de poursuites, dément catégoriquement.

R.I.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *