Crise libyenne : Le représentant spécial de l’ONU salue le rôle de l’Algérie

L’Algérie réaffirme à chaque fois son engagement en faveur du dialogue politique et d’un règlement pacifique de la crise en Libye. Un engagement que le représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies pour la Libye, Abdoulaye Bathily a salué, hier à Alger. Dans une déclaration à la presse à l’issue de l’audience que lui a accordée hier le président de la République au Palais d’El Mouradia, le diplomate a souligné  les efforts d’Abdelmadjid Tebboune pour le règlement de la crise libyenne, se disant convaincu que les Libyens seront attentifs à ses propositions concernant le rétablissement de la sécurité dans leur pays.

« Je me trouve aujourd’hui en Algérie pour prendre l’avis et les propositions du président de la République », concernant les voies de règlement de la situation en Libye a indiqué Abdoulaye Bathily, se disant convaincu que les Libyens « seront attentifs aux propositions de l’Algérie, pays voisin, également affecté par les répercussions de la crise libyenne ».

Le responsable onusien a remercié le Président Tebboune pour les démarches entreprises afin que toutes les parties internationales « parlent d’une seule voix pour permettre au peuple et à l’Etat libyens de sortir de la crise mais aussi de prospérer », tant dans l’intérêt des Libyens que de l’ensemble de la région.Rappelant que l’Algérie avait soutenu « dès le début » la mission que lui a confiée le Secrétaire général des Nations unies, M. Bathily s’est félicité du « soutien continu » de l’Algérie, ce même soutien, a-t-il dit, qui « a accompagné les démarches de l’ONU pour la Libye ».Le responsable onusien a précisé que sa visite en Algérie s’inscrivait dans le cadre d’une tournée dans les pays du voisinage libyen pour solliciter leur aide en vue de rétablir la sécurité dans ce pays, en « assistant les parties libyennes et en leur permettant de trouver les voies du dialogue en vue de surmonter la crise qui a duré plus d’une décennie ».

Notons que le représentant de l’ONU pour la Libye et chef de la Mission d’appui des Nations unies en Libye (MANUL), a eu des entretiens mardi avec le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra.L’émissaire onusien a notamment tenu à remercier « le gouvernement et le peuple algériens pour les efforts déployés de manière désintéressée pour mettre fin à la crise libyenne ».Soulignant, en outre, que la situation en Libye n’a pas connu d’évolution significative, M. Bathily a fait savoir qu’il était important que « tous ceux qui sont concernés par cette crise, à commencer par les Libyens, s’engagent pour y mettre fin ».Il a également appelé les acteurs internationaux à « parler d’une même voix » et à « appuyer un processus qui ira vers la stabilisation de la Libye », de manière à ce que ce pays du Maghreb « puisse se doter d’institutions légitimes à travers un processus démocratique ».

Chokri Hafed

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *