Il a atteint par ses attaques plusieurs secteurs :Le Front Polisario déplace la guerre sur le territoire marocain

La guerre traverse désormais la frontière pour atteindre les territoires marocains. L’Armée populaire de libération sahraouie (APLS) « élargie le cercle de la guerre contre l’occupation marocaine pour atteindre des secteurs sur le territoire marocain, et les unités sahraouies sont arrivées jeudi dans la région de Ouarkziz », a annoncé le Secrétaire général du ministère sahraoui de la Sécurité et de la Documentation, Sidi Oukal dans une déclaration à l’agence de presse sahraouie (SPS). Sidi Oukal précise que « les unités de l’Armée populaire de libération sahraouie sont arrivées jeudi 21 janvier dans la région de Ouarkziz et ont attaqué des positions marocaines dans le secteur Twizki ».


Le même responsable a ainsi indiqué que « depuis la reprise de la guerre, des unités combattantes de l’APLS ont opérés pour la première fois dans le sud du Maroc ». Sidi Oukal a noté que ce développement de la situation « s’inscrit dans le cadre de l’expansion du cercle de la guerre pour inclure tous les secteurs et défenses marocains ». Le ministre Sahraoui rappellera ainsi que « l’Armée sahraouie avait mené 510 opérations militaires pendant 67 jours de combat depuis la reprise de la lutte armée le 13 novembre dernier, réparties le long du mur de la honte, de Mahbés à Bir Ganduz, avec une moyenne de 8 opérations par jour ». Par ailleurs, dans une conférence tenue mardi au siège de la présidence, le Secrétaire général du ministère sahraoui de la Sécurité et de la Documentation a fait rappelé que « les attaques de l’Armée sahraouie contre les forces d’occupation marocaines le long du mur de la honte marocain se poursuivent jusqu’à la fin de l’occupation ».

A l’issue d’une rencontre consacrée à l’examen des derniers développements, politique et militaire, au Sahara occidental, après la reprise de la lutte armée, et à laquelle ont pris part l’ambassadeur sahraoui en charge de l’Europe et de l’Union européenne, Oubbi Bouchraya Al-Bachir, et le représentant du Front Polisario auprès de l’ONU, Sidi Mohamed Omar, Sidi Oukal a précisé que « la guerre est globale, une réalité existante, et elle est en cours ». Il ajoutera qu’ « une guerre d’usure contre l’armée d’occupation marocaine est adoptée par l’armée sahraouie ». Par ailleurs, dans un communiqué publié jeudi, le ministère sahraoui de la défense a indiqué que « l’Armée populaire de libération sahraouie (APLS) a poursuivi ses attaques contre les positions et les retranchements des forces d’occupation marocaine le long du mur de sable pour le 70e jour consécutif », précisant que « les forces de l’armée sahraouie ont lancé hier (mercredi) une série d’attaques lourdes ciblant les points de concentration des forces d’occupation marocaines dans plusieurs régions, notamment dans la région Raous Benamoyra (secteur Farssiya) ».

Concernant la journée de jeudi, le communiqué militaire a fait savoir que « des unités de l’armée sahraouie ont effectué de lourds bombardements visant les positions de l’armée royale marocaine retranchées dans plusieurs zones, notamment dans les secteurs de Aousserd et de Oum Amdrika. Un bombardement concentré a également visé les régions de Acherk Sadra (secteur Kalta) et Oum Dokn (secteur Bakkari), outre la région Agueraret Farsik (secteur Mahbes) », a enfin annoncé le communiqué qui a indiqué que les attaques de l’Armée sahraouie se poursuivent, ciblant les positions et les retranchements des forces d’occupation marocaine le long du mur marocain de la honte.

Akli Amor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.