Le Costa Rica récupère 1305 pièces précolombiennes des États-Unis

Le Costa Rica a récupéré 1305 pièces d’art précolombien, qui avaient quitté le pays d’Amérique centrale à la fin du XIXe siècle et se trouvaient exposées au Brooklyn Museum de New York, ont annoncé les autorités.  « C’est un processus qui a commencé en 2010, quand (le musée de) Brooklyn nous a demandé si nous voulions récupérer ces objets, qui à l’époque avaient pu être emportés en raison du manque de réglementation » locale pour les protéger, a indiqué mercredi à l’AFP Wendy Segura, porte-parole du Musée national du Costa Rica, où les objets seront exposés.  « Nous nous sommes battus, car les obstacles étaient nombreux, pour trouver du financement, puis en raison de la pandémie. Mais nous avons finalement réussi », s’est-elle réjouie.Il s’agit de la deuxième partie d’un rapatriement qui totalise 2286 pièces. La première livraison a eu lieu en 2011 avec la restitution de 981 pièces.« La récupération de ces pièces archéologiques revient à récupérer des fragments de notre passé », s’est félicitée la ministre de la Culture, Sylvie Duran.

L’entrepreneur américain Minor Keith, à l’origine de la construction entre 1877 et 1890 du chemin de fer entre San José et la province de Limon, dans les Caraïbes, avait rapporté ces pièces dans son pays à la fin de sa mission.La collection comprend notamment une pierre tombale, des « metates » (dalle de pierre rectangulaire), des statues, ainsi que des récipients, vases et ustensiles domestiques. 

Selon un rapport du Département américain de la protection du patrimoine, la collection que Minor Keith a rassemblée comprenait plus de 16 000 objets, dispersés par la suite dans différents musées et collections.

AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.