Le président de la République l’a annoncé hier / L’Algérie ouvre ses frontières avec le Niger

Le président nigérien, Mohamed Bazoum, a effectué hier une visite de travail et d’amitié en Algérie, en compagnie d’une importante délégation. Il a d’ailleurs été reçu par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune. L’occasion pour les deux chefs d’État de se pencher sur les dossiers prioritaires, notamment sur le plan sécuritaire, de la coopération sur le plan économique, mais aussi de la situation des travailleurs nigériens en Algérie.

Au cours du point de presse conjoint tenu, à l’issue des discussions entre le président de la République et son homologue nigérien, au Palais d’El Mouradia, Abdelmadjid Tebboune a annoncé la décision d’ouvrir les frontières avec le voisin du Sahel, afin de renforcer la coopération entre les deux pays, notamment sur le plan économique. Le Président Tebboune a, dans ce cadre, fait savoir que les deux pays avaient convenu de « l’ouverture de la frontière pour l’exportation des produits algériens vers le Niger et l’importation des produits nigériens »

Le président de la République a également affirmé que les pourparlers qu’il a eu avec son homologue nigérien ont abouti à un accord sur le « renforcement de la coopération dans différents domaines » précisant que cette coopération concerne le domaine de l’irrigation, les échanges commerciaux et le secteur des hydrocarbures.

À ce sujet, justement, le président nigérien, Mohamed Bazoum a évoqué la mise en place d’un dispositif de coopération entre le pays et son renforcement notamment en ce qui concerne les hydrocarbures. Il évoque ainsi les activités de la Sonatrach dans le pétrole au Niger ainsi que le projet du gazoduc reliant le Nigéria à l’Algérie via le Niger

L’hôte de l’Algérie a également affirmé qu’ « un dispositif de coopération a été mis en place du côté algérien par le ministre des Affaires étrangères », en se disant convaincu que « nous allons donner une grande impulsion à la coopération entre nos deux pays ». 

Autre dossier épineux que les deux parties ont évoqué, celui relatif aux travailleurs nigériens en Algérie. Dans ce sens, Abdelmadjid Tebboune a fait de la convergence des vues en ce qui concerne la nécessité d’une « politique claire » concernant les Nigériens travaillant en Algérie dans divers secteurs

Il n’en demeure pas moins que le dossier le plus attendu lors de cette est assurément le dossier sécuritaire. Le Niger est actuellement confronté à un regain de violence terroriste dans le Sahel. Et au cours des entretiens que le président de la République a eu avec son homologue nigérien, les deux chefs d’État sont parvenus à un accord. Abdelmadjid Tebboune a fait état d’un « total accord » entre les deux pays en la matière, soulignant l’approbation de toutes les propositions de la partie nigérienne, notamment s’agissant de la formation.  De son coté, le président du Niger Mohamed Bazoume, a affirmé  avoir abordé le Président Tebboune  le problème des cent milles citoyens de son pays déplacés de leurs villages en 2015 de la région de Diffa  situé à  l’ extrême Est du pays plus exactement vers  la capitale régionale de Thillabéry et la localité de Namari Gougou.

Il dira à ce sujet avoir demandé à l’Algérie « une assistance d’urgence à titre humanitaire et une assistance en vue d’un relèvement économique  » pour le rapatriement de ces populations qui ont fui des attaques terroristes.

Boubekeur Amrani

Faits liés à la triche au Bac

Des mesures d’élargissement au profit des jeunes détenus

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a décrété à l’occasion de Aïd El Adha, des mesures d’élargissement au profit des jeunes détenus pour des faits liés à la triche aux épreuves du BAC session 2021, a indiqué, hier, le ministère de la Justice dans un communiqué. « A l’occasion de la fête de Aïd El Adha 2021, le ministère de la Justice informe l’opinion publique que le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a décrété des mesures d’élargissement aux profits des jeunes détenus pour des faits liés à la triche aux épreuves du BAC session 2021 », précise la même source. « Les juridictions compétentes devront prendre les mesures nécessaires à l’effet d’élargir soixante (60) personnes pour rejoindre leurs familles et proches avant ce weekend », ajoute la même source.

APS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.