OPGI d’Annaba : Le personnel dénonce les conditions de travail

Le manque d’équipements et de moyens généraux ont suscité la réaction de l’ensemble du personnel de l’Office  de promotion de la gestion immobilière (OPGI) d’Annaba.

C’est d’ailleurs l’une des préoccupations soulevées par la section syndicale des travailleurs de l’OPGI, dont la majorité des services accusent un manque flagrant d’équipements bureautiques. Dans le détail, et selon une source syndicale, une correspondance a été remise à la direction générale de l’OPGI, la tenant informée sur, nous dit-on, le manque de rames de papiers, d’imprimantes, les récurrentes coupures d’électricité et la défectuosité des climatiseurs, notamment en cette période de grande chaleure. Au-delà, s’ajoute la dégradation des sanitaires  occasionnant des fuites d’eaux usées, entre autres désagréments, à l’origine des conditions de travail insoutenables du personnel administratif. Situation mettant à l’index selon notre interlocuteur, le chef de service de la direction des moyens généraux de cette institution. Le responsable, toujours selon la même source, n’accorde aucune attention aux  problèmes du personnel qui sont d’ordre professionnel. Pour avoir plus d’informations sur une situation qui risque d’aboutir à un conflit, nous avons tenté de prendre attache avec le chef de service des moyens à l’OPGI, mais peine perdue. Idem pour le premier responsable, le directeur général en l’occurrence. On nous a demandé de revenir le lundi ‘’jour de réception’’ !  Toutefois, selon certaines indiscrétions recueillies auprès de quelques employés de cette direction, le directeur aurait assuré la disponibilité de tous les moyens et équipements bureautiques nécessaires au fonctionnement de l’ensemble des services. Selon les mêmes sources internes à l’OPGI, bien qu’un budget annuel ait été octroyé à l’OPGI,  les mêmes problèmes persistent au su et au vu des responsables car, nous dit-on, tout est visible à l’œil nu et laisse aucune équivoque, quant à leur prise en charge, afin de permettre le bon fonctionnement des différents services du moins au niveau du siège de  la direction générale. ‘’La situation dans les antennes implantées à travers le territoire de la wilaya, est déplorable’’, nous explique t-on.  Selon la même source syndicale, la section a demandé la tenue d’une réunion entre la direction générale et le partenaire social, pour débattre d’une batterie de mesures.

Sofia Chahine 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.