Palais de la culture : 2eédition de l’exposition et du concours des artistes autodidactes

La 2ème édition de l’exposition et du concours des artistes plasticiens autodidactes s’est ouverte jeudi à la galerie Baya au Palais de la Culture Moufdi Zakaria à Alger avec la participation d’une quarantaine d’artistes.

Organisée sous le thème « Art autodidacte », cette manifestation qui se poursuivra jusqu’au 25 juillet en cours verra la présentation de belles œuvres réalisées par des artistes autodidactes ayant peint des toiles illustrant leur vision de la vie et de l’art.Le visiteur de cette exposition découvrira des œuvres de valeur dont l’exactitude et la beauté ne diffèrent pas de celles réalisées par des diplômés d’écoles et d’instituts des beaux arts, a déclaré Karim Serguoa, artiste plasticien et membre du jury.Le commissaire de l’exposition a estimé « qu’il y a pas d’artiste autodidacte, mais des artistes ».Cette 2è session du concours se veut une occasion pour ces artistes amateurs d’exposer leurs talents et œuvres au public.

Parmi les artistes présents à l’exposition, Khaireddine Khaldoun, qui concilie esthétisme, beauté et simplicité dans ses œuvres, avec une préférence particulière pour la capitale Alger, ville au charme éternel très présente dans ses toiles.Prennent part à cette exposition, Kamal Nour et Khaled Rouchdi avec deux peintures à l’huile, Khadija Bouamrane avec une toile sur la Casbah et Mihoub Ben Zerrouk, un ingénieur épris de peinture et de dessin depuis sa tendre enfance, avec une peinture intitulée « La porte du palais Mustapha Pacha ».

Le visiteur pourra contempler une collection de portraits d’artistes et d’écrivains à l’effigie de Warda Al-Jazairia, El Hachemi Guerouabi, ainsi que Moufdi Zakaria et Yasmina Khadra.D’autres artistes tels que Hani Ben Sassi, Houssam Eddine Laala et Nadia Charrak prennent part à cette exposition avec différentes œuvres.Le jury de ce concours d’arts plastiques est présidé par Djamel Larouk, directeur de l’Ecole des Beaux-Arts d’Alger.

En sus des toiles exposées, le programme de cette manifestation comprend la réalisation de dessins en public notamment de portraits et de peintures, ainsi que des conférences.

Tizi-Ouzou : interdiction temporaire des manifestations culturelles et artistiques

Toutes les manifestations culturelles et artistiques rassemblant du public, sont interdites temporairement pour prévenir la propagation de la Covid-19, à Tizi-Ouzou, stipule un arrêté signé par le wali Mahmoud Djamaa.L’arrêté, rendu public mercredi soir, précise que « dans le cadre des mesures de prévention et de protection contre le danger de la propagation du coronavirus (Covdi-19), l’organisation de manifestations, de rencontres, de galas artistiques et de rassemblements culturels est temporairement interdite ».Cette interdiction prend effet à compter de la date de sa signature (soit hier mercredi), selon le même texte. La décision a été prise suite à l’enregistrement, d’une « hausse des cas de personnes atteintes par la Covid-19 dans but de limiter la propagation du virus et de prévenir toute situation délicate », précise-t-on dans le même document.

APS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.