Hystérie

« Tant que la méchanceté n’a pas mûri, elle est prête à tout moment à se transformer en hystérie. » Alexandre Blok.

Le Makhzen est pris d’hystérie. Depuis qu’il a officiellement pacsé avec l’entité sioniste, il se sent pousser des ailes. Il multiplie les attaques et les provocations se croyant tout permis au point d’agir, et bien souvent, de manière irréfléchie. Sa dernière sortie en date laisse d’ailleurs pantois plus d’un diplomate. Elle est le reflet du manque de maturité politique et diplomatique de Mohamed VI et de ses courtisans. Après tout, le Makhzen n’a jamais produit de grands diplomates, il se contente de faire le sale boulot pour les puissances qui l’ont inféodé et qui garantissent pour l’heure sa survie.

La dernière manœuvre du régime marocain frise même le ridicule. Et bien que l’on dise que le ridicule ne tue pas, lorsqu’il s’agit de diplomatie, il décrédibilise. Mais cela ne fait visiblement pas peur à un régime corrompu, à la réputation de bandit, comme celui qui dicte sa loi au Maroc.

Il n’est donc rien d’étonnant de le voir apporter son soutien à une organisation terroriste comme le MAK. Il l’a déjà fait par le passé et continue d’ailleurs de le faire. Quant à ceux qui douteraient encore des motivations du MAK et de ses relais, le roitelet vient de leur donner la preuve par neuf que la seule raison d’exister de la secte des pseudo-séparatistes menés par Ferhat M’henni n’est que d’être l’outil de ceux qui souhaitent s’en prendre à cette Algérie, souveraine et indivisible, qui dérange, beaucoup même.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.