Tomate industrielle : Les transformateurs agacés par les coupures d’électricité

La transformation de la tomate industrielle bat son plein dans toutes les unités  de la wilaya d’Annaba. Toutefois la cadence au processus est perturbée par les fréquentes coupures de l’électricité.

Un désagrément dénoncé fortement par les transformateurs, qui déplorent une situation à l’origine de pertes estimées à coups de millions de dinars. Même réplique chez les fellahs, dont des milliers de tonnes de tomates entassées dans des camions  risquent le pourrissement, surtout qu’il s’agit, nous dit-on,  d’un produit périssable. Pour l’unité de transformation de la commune d’El Chorfa, Ce sont des travaux de génie civil de l’usine qui ont occasionné un retard dans la réception d’importantes quantités de tomates, livrées par les fellahs contractuels. Ces derniers nous ont également fait part de leur grande inquiétude face à ces fréquentes coupures d’électricité. La direction locale de la Sonelgaz n’est pas restée indifférente et a aussitôt réagit, en expliquant que les coupures de l’électricité relèvent de causes extérieures indépendantes à sa volonté. Néanmoins, la Sonelgaz a assuré que toute panne sera immédiatement prise en charge par une équipe d’astreinte mobilisée pour pallier à ce type d’incidents. Les fréquentes coupures d’électricité notamment à l’unité de Chorfa, fortement affectée, a toutefois motivé la visite sur les lieux des responsables locaux, à savoir le directeur de l’énergie, des services agricole et de la Sonelgaz. Une visite qui traduit, nous dit-on, l’importance que revêt la filière de la tomate industrielle et surtout le sérieux des responsables chargés d’assurer le bon déroulement du processus de la transformation, outre l’attention  manifestée par les trois responsables  pour assurer les conditions adéquates à la transformation dans toutes les unités de la wilaya d’Annaba. Il est à souligner que les autorités locales de la wilaya accordent une attention particulière à ce produit agricole stratégique, pour le développement économique locale et national. Selon un élu de la wilaya d’Annaba, il est important de rassurer les acteurs de la filière pour qu’ils œuvrent à la pérennité de la production et le développement de la filière, afin d’absorber les quantités importantes de tomates industrielles réceptionnées par les conserveries. Par ailleurs, la direction des services agricoles de la wilaya d’Annaba  (DSA) a annoncé que les deux jours de l’Aïd El Adha habituellement chômées, seront travaillés au niveau des unités de transformation. Une décision qui vient répondre aux doléances des producteurs qui stationnant depuis plusieurs jours sous un soleil de plomb, devant les unités de transformations, craignant  le pourrissement de leur produit.

Sofia Chahine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.