Aucune incidence sur la Ligue 1

Confinement dans plusieurs wilayas

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a ordonné dimanche, lors de la réunion du Conseil des ministres, le retour du confinement partiel à domicile de 20h à 6h dans les wilayas les plus affectées par le Covid-19, au nombre de 35.

Dès lors, les questions commençaient à se poser concernant la suite des rencontres du championnat de Ligue 1, qui se tiennent dans leur grande majorité en nocturne, comme cela sera le cas aujourd’hui avec la tenue de la 34e journée. Mais il se trouve que ces nouvelles mesures n’auront aucune incidence sur le déroulement de ces rencontres. En effet, des autorisations exceptionnelles seront fournies aux personnes concernées par les matchs, tels que les joueurs, membres des différents staffs ainsi que les arbitres. En outre, et à en croire les déclarations du président de la Ligue de football professionnel (LFP), Abdelkrim Medouar, les quatre dernières journées devraient se jouer à la même heure afin de respecter l’éthique sportive. Et puisque la majorité des stades ne disposent pas d’éclairage pour assurer des rencontres en nocturnes, il est fort probable, donc, que ces rendez-vous soient programmés en diurne, à partir de 18h, ce qui ne pose, là aussi, pas le problème de l’autorisation de circulation. Mais en dépit de ce fait, il est à se demander si le protocole sanitaire sera appliqué. Un manuel Covid a été mis en place en début de saison, avec de fermes instructions pour son application, mais lors des dernières journées, force est de constater qu’il n’est nullement appliqué. A commencer déjà par les mises au vert, où l’on trouve plusieurs personnes dans la même chambre d’hôtel, alors que les déplacement se font avec un seul bus, où s’y trouvent tous les membres de la délégation. Pire encore, une fois sur le terrain, les joueurs boivent de la même bouteille, ce qui est interdit, alors qu’au coup de sifflet final, les zones mixtes sont organisées, alors qu’elle sont interdites selon le manuel Covid, et cela se fait sans le respect des gestes barrière. La commission de discipline de la LFP ne peut agir dans ce sens, sauf s’il y a un rapport du Covid manager, mais ce dernier ne semble pas se soucier laissant la situation traîner, avec des chiffres alarmants communiqués quotidiennement.

Abderrahim Mahious

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.