Taleb Omar, ambassadeur de la RASD en Algérie : « L’Algérie subit la plus grosse part des hostilités marocaines contre les peuples libres »

A cause de ses positions de principe et sa défense des causes justes, l’Algérie subit,  selon le nouvel ambassadeur de la république Sahraouie M. Taleb Omar, la plus grosse part des hostilités marocaines contre les peuples libres du monde. A l’issue de son audience auprès du président de la République Abdelmadjid Tebboune auquel il avait remis ses lettres de créances de son accréditation comme ambassadeur de la RASD en Algérie, le nouveau représentant de la République Arabe Sahraouie a expliqué que  « l’Algérie s’est taillé la plus grosse part de ces hostilités (marocaines) du fait de ses positions de principe et souveraines, et sa préservation du message novembriste en faveur des causes justes ».

Sa rencontre avec le président de la République qui intervient, selon lui, sa rencontre avec le Président Tebboune intervient dans « une conjoncture particulière » « prend toutes ses dimensions et significations en cette circonstance marquée par le non respect par le régime marocain de la légalité internationale, son torpillage du plan de paix onusien et africain et son obstruction du processus de paix ».

Le Maroc qui tente de « faire sortir le conflit de son cadre naturel, soit une question de décolonisation », affirmait M. Taleb Omar, « adopte la politique de l’escalade et des hostilités envers quiconque défendrait la légalité internationale, et s’opposerait à la politique de colonisation et d’expansion parmi les peuples libres du monde et amis de la cause sahraouie ».  Mais, ses attitudes ne feront « qu’accentuer la solitude de ce régime en lui ouvrant la porte vers la défaite », ajoute  le nouvel ambassadeur de la république Sahraouie, qui fait remarquer qu’ « après quasi un demi siècle de combat, les masques derrière lesquels se dissimulait le régime marocain sont enfin tombés, il s’est avéré un régime d’espionnage, de légalisation de l’usage du cannabis, lequel entraine systématiquement terrorisme et crime organisé ».Cette même audience, durant laquelle l’ambassadeur de la république sahraouie  a présenté « les salutations et la considération de son  frère et ami, le président sahraoui Brahim Ghali, pour les soins procurés en Algérie lors de sa contamination » a été l’occasion  pour ce dernier de rappeler « la volonté et la détermination du peuple sahraoui à poursuivre le combat en épuisant tous les moyens légitimes jusqu’à l’expulsion de colonisateur marocain et le recouvrement de la souveraineté ».

Enfin, il convient d e noter que la cérémonie de présentation des lettres de créances s’est tenue au siège de la Présidence de la République, en présence du directeur de cabinet à la Présidence de la République, Noureddine Bardad-Daidj, et du ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra. 

Akli Amor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.