Mobilisation

Près de 2.000 nouveaux cas de contamination au covid-19 ont été recensés au cours des dernières 24 heures. Du jamais vu depuis le début de l’épidémie en Algérie ! Cela renseigne sur la gravité de la pandémie qui s’est installée pour de bon dans le monde. Il est nécessaire aujourd’hui de comprendre que depuis le covid-19, la vie a changé et il va falloir apprendre à vivre avec ce satané virus. Les certitudes et les préoccupations que l’on plaçait en tête des priorités n’ont plus lieu d’être. En plus du danger qu’elle fait peser sur la vie humaine, la pandémie menace toutes les économies et les moyens de subsistance de milliards d’êtres humains. La priorité est à la gestion de cette pandémie qu’il va falloir contenir, ensemble. Et chacun a sa part de responsabilité dans cette lutte contre le virus, pouvoirs publics, autorités sanitaires, personnel soignant, opérateurs économiques et citoyens. Nous le voyons, tous se mobilisent pour sauver des vies. Les autorités sanitaires déploient un dispositif inédit pour soigner les malades, mais aussi accélérer la campagne de vaccination. Les opérateurs économiques et la société civile y vont également de leur contribution pour apporter leur pierre à l’édifice de lutte contre la pandémie. Les citoyens font preuve, dans leur majorité, d’une certaine prise de conscience et font des efforts pour limiter la propagation du virus. Mais il reste encore les récalcitrants, ceux qui peinent encore à adhérer au dispositif de prévention par ignorance ou insouciance, ou encore en raison de la désinformation ambiante alimentée par les marchands de la mort. L’heure n’est plus à l’ergotage, aux débats philosophiques et encore moins à la récupération politique, ainsi qu’aux règlements de compte et aux discours de désespoir et de division. L’heure est à la sensibilisation et à la mobilisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.