shares

Le groupe Sonatrach a annoncé hier que le plan de recrutement de la compagnie prévoit 5.600 embauches pour les wilayas du Sud en 2021, dont près de la moitié a déjà été concrétisée au premier semestre de l’année en cours.

Le PDG du groupe Sonatrach, Toufik Hakkar a effectué, hier, une visite d’inspection au niveau de l’Institut algérien du pétrole (IAP)  où se déroule, actuellement, la correction des feuilles des examens relatifs au concours de recrutement spécifique aux wilayas de Touggourt et Ouargla, lancé par l’Agence nationale de l’emploi (ANEM) au courant du mois de juillet 2021, a indiqué hier un communiqué du groupe pétrolier national. Le P-DG de la Sonatrach a précisé que le groupe dévoilera, août prochain, la liste des candidats retenus au concours de recrutement organisé du 10 au 15 juillet courant.Il a indiqué, à cette occasion, que la correction des copies d’examen des candidats s’achèvera fin juillet courant et les résultats seront dévoilés, début août prochain, à travers les agences d’emploi locales concernées.M. Hakkar a ajouté que ce recrutement permettra à son Groupe de renforcer ses structures avec des cadres compétents dans les différents domaines ».Afin d’offrir l’opportunité de participation au concours pour davantage de jeunes des deux wilayas, le PDG a rappelé que Sonatrach avait pris une série de mesures dont l’organisation de l’examen en français et en arabe et la désignation de surveillants et d’observateurs représentant les différents secteurs et la société civile pour le suivi du déroulement de l’examen ainsi que la correction.Depuis l’annonce de ce concours, les services du groupe ont reçu, par le biais de l’agence locale de l’emploi, quelque 2900 demandes de participation au concours au niveau des deux wilayas, a-t-il précisé, indiquant que 2100 candidats (75 %), soit près de 13 demandes pour chaque poste d’emploi proposé au concours (225 postes) étaient présents à l’examen.

Il est utile de noter que la Sonatrach a indiqué dans son communiqué que le groupe avec ses filiales opérant dans les wilayas du Sud, a prévu le recrutement d’environ 5.600 travailleurs en 2021, dont 46% se sont concrétisés à la fin du premier semestre, 34% sont en passe d’être concrétisés, tandis que les postes restants au nombre de 1.200 seront prochainement pourvus. Ces postes de travail concernent principalement le cœur du métier de la compagnie nationale de hydrocarbures à savoir le forage, l’exploration et l’ingénierie pétrolière.Des profils qui nécessitent un savoir faire et une maîtrise parfaite des métiers relatifs au hydrocarbures. Cette opération de recrutement est très importante pour le groupe Sonatrach qui fait face à une concurrence rude sur le marché international. L’annonce de la Sonatrach intervient au moment où le dossier des revendications des chômeurs du Sud, particulièrement dans la wilaya de Ouargla est traité à haut niveau. Mardi, plusieurs médias ont indiqué que la délégation du Médiateur de la République de la wilaya de Ouargla a annoncé la prise en charge de ces revendications. Le délégué du médiateur de laRépublique à Ouargla a indiqué dans un communiqué publié mardi avoir a reçu une correspondance du médiateur de la République, Brahim Merad pour l’informer de l’approbation par le président de la République des revendications soumises par les citoyens et les chômeurs de Ouargla.Ces revendications sont liées principalement à la prise en charge réelle du dossier de l’emploi dans les wilayas du Sud dont «certaines parties ne cessent d’exploiter la détresse de ces jeunes chômeurs pour des desseins et objectifs politiciens». Et pour cause, certains leaders du mouvement des jeunes chômeurs n’ont pas hésité, selon les observateurs, à pointer du doigt «les jeunes venant des wilayas du Nord du pays comme cause principale de leur chômage, frôlant par ces propos un discours raciste qui est loin de refléter la réalité du terrain».

Faiçal Bedjaoui