Le chef d’État-major de l’ANP à la cérémonie de sortie de promotion de l’ESG: « Nous devons accorder tout l’intérêt nécessaire au contexte régional»

Le chef d’État-major de l’Armée nationale populaire, le Général de corps d’Armée Said Chengriha, a mis en avant jeudi, lors de la cérémonie de sortie de promotion de l’École supérieure de Guerre cle contexte « difficile que connait notre sous région ». « Le contexte international actuel, conjuguée aux conditions difficile que connait notre sous région, sont tous des facteurs qui exigent de nous, plus que jamais, le processus d’édification d’une armée moderne et professionnelle, qui se distingue par de grandes capacités et une doctrine  militaire pertinente, inspirée de nos valeurs immuables et de nos principes nationaux séculaires et qui s’adapte aux évolutions régionales et internationales », a indiqué SaidChanegriha dans son allocution d’ouverture.

« Disposer d’une armée capable de faire face aux défis actuels et de remporter les enjeux du futur, étant les enjeux majeurs que nous nous sommes fixés, conformément aux orientations de Monsieur le président de la République, chef suprême des Forces armées et ministre de la défense nationale et que nous œuvrons à concrétiser sur le terrain, avec détermination », a-t-il ajouté.

Il saisira, dans son intervention, l’occasion pour rappeler les efforts déployés en indiquant que ceux-ci, « reflètent effectivement  la ferme volonté du Haut commandement militaire à promouvoir l’armée nationale populaire, au triple plan stratégique, opérationnel et tactique », ajoutant que ces efforts visent « à veiller constamment à l’amélioration des capacités de combat et à l’amélioration de notre appareil de combat, conformément aux armées modernes, et ce, à travers la maitrise des programmes de formation, portant sur l’art de combat, la stratégie militaire, la défense et la sécurité ».

« La formation qualitative que vous avez reçue répondant efficacement et rigoureusement aux grandes étapes franchies par l’ANP, à tous les niveaux, notamment dans le contexte sécuritaire prévalant dans notre environnement proche et lointain, avec tout ce qu’il nous impose, en tant que militaires, comme défis et menaces, auxquels nous devons accorder tout l’intérêt acquis », a souligné le Général de corps d’Armée, en ajoutant que « nous devons être prêts à toutes éventualités, et mettre en échec tous les plans hostiles, ourdis secrètement et au grand jour, contre l’Algérie, par les ennemis d’hier et d’aujourd’hui, visant sa stabilité et sa sécurité ».

Le chef d’État-major appellera enfinles diplômés de l’École supérieure de guerre « de tirer au maximum, profit de l’enseignement que vous avez reçu tout au long de votre cursus de formation, au niveau de ce prestigieux établissement d’enseignement, en faisant montre de perspicacité et d’esprit d’analyse pour mieux appréhender les changements géopolitiques et socio-économiques qui s’opèrent et pouvoir, en tant que chefs et responsables, faire une lecture prospective des événements et initier des approches objectives à même de nous permettre de relever les défis à venir ».

Rappelons que le chef d’État-major de l’ANP, a présidé jeudi passé au niveau de l’École supérieure de guerre à la cérémonie de sortie de la 14e promotion du cours supérieur de guerre et à son arrivée, Said Chengriha avait été accueilli par le Général-major Ali Sidane commandant de la 1RE Région militaire et le général Nouredine Khaloui directeur de cette école supérieure.

Boubekeur Amrani 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.