Apprentis barbouzes

Diable, à trop regarder « Wadi diab », ils veulent tous devenir des Raafat El Haggan ! Il faut vite revenir aux bons vieux films de « Laurel et Hardy » ou à Charlie Chaplin avant qu’ils ne se prennent tous pour des Snowden et que ça dégénère. Les gars sont même capables d’épier leur propre femme une fois passés de l’autre côté de la rive. Ya lattif, ils ont tous la prédisposition « à rendre des comptes ».  Oui, mais attends bonhomme, tu confonds, Raafat El Haggan était un bon patriote et avait espionné Israël pour le compte de son pays, l’Egypte ! Oui mais bon c’était un autre temps et autres mœurs et puis va donc l’expliquer à Hichem, à Abdou, à Zitout et à tous les autres apprentis barbouzes. Enfin, non, ce n’est pas des barbouzes, on dit dans le jargon « honorables correspondants ».  Et l’autre là, le petit sergent qui nettoyait les coucous de la gendarmerie et qui s’est pris pour Don Quichotte. Ignare comme il est, il ignorait que Cervantès a fui en Algérie pour y vivre en paix pas le contraire. Oui mais il va surement lire l’œuvre de l’écrivain espagnol, il aura du temps. Lui, on se chargera dès son arrivée pour lui expliquer que jouer à l’œil de Moscou a ses risques et qu’il est indigne de trahir ses anciens amis, collègues, même ses outils, mais surtout sa patrie. Raafat El Haggan ne l’a jamais fait, lui !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *