Comité technique spécialisé du commerce, de l’industrie et des minéraux de l’UA : La reprise post-covid en question

Le ministre de l’Énergie et des Mines, Mohamed Arkab, ainsi que le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations ont pris part hier aux travaux de la réunion ministérielle de la troisième session ordinaire du Comité technique spécialisé du commerce, de l’industrie et des minéraux, laquelle s’est tenue par visioconférence. Une réunion qui a été consacré à l’examen des voies et moyens d’accélérer la reprise économique post-covid en Afrique et la contribution de secteurs industriel et minier dans cette reprise. Selon un communiqué du département de Mohamed Arkab publié hier, la « réunion ministérielle, organisée par le Département du développement économique, du commerce, de l’industrie et des mines de la Commission de l’Union africaine, vise à faire le suivi de l’avancement des différents programmes et projets de l’Union africaine dans les domaines du commerce, de l’industrie et des mines ». Une réunion qui a permis auxparticipants de discuter « sur les meilleures voies d’utiliser les capacités et les atouts du continent africain dans les domaines de la promotion des échanges commerciaux, de la promotion du développement industriel et de la valorisation des ressources minières dans l’objectif de mettre en œuvre le programme de développement de l’Union africaine sur le terrain ». Dans ce sens les représentant algériens ont réaffirmé « l’appui de l’Algérie aux différentes stratégies présentées et discutées au cours de la réunion, notamment la Stratégie africaine des produits de base, la politique de qualité en Afrique, le Plan d’action du Centre de développement minier en Afrique, le Système africain de classification et de gestion des Ressources minérales et énergétiques, ainsi que l’étude des financements industriels, notamment après l’entrée en vigueur de la ZLECAF ».Ils ont également souligné la nécessité d’intensifier et d’unifier tous les efforts pour parvenir à la reprise économique du continent post covid-19. Dans le même contexte, ils ont souligné que notre continent africain, riche de ses ressources naturelles et humaines, dispose des moyens nécessaires pour accélérer sa reprise économique et offrir un cadre approprié au développement durable et à la création d’emplois et de richesses.

Enfin, les deux ministres ont renouvelé l’engagement de l’Algérie à participer activement aux travaux de l’Union africaine et à déployer davantage d’efforts pour faire avancer l’Agenda africain de développement 2063.

R.E.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *