Covid-19 : Les activités médicales reprennent après désinfection des services

Les activités médicales dans les hôpitaux ont repris suite au recul des cas Covid-19 enregistrés ces dernières semaines et après avoir mené une large opération de désinfection et de stérilisation, a fait savoir hier à l’APS le directeur général des services sanitaires au ministère, Pr. Lyes Rehal qui a rappelé qu’ en septembre 2020 et devant la hausse des contaminations à la Covid-19 enregistrées dans le pays, le ministère de la Santé avait émis une note invitant les établissements hospitaliers à suspendre toutes les activités médicales. Tributaire du recul des contaminations, la décision de reprise doit être prise en fonction des spécificités de chaque établissement, explique-t-on dans la même note où il était précisé que le ministère avait donné les   » instructions nécessaires pour gérer la crise en cas d’augmentation ou de recul des contaminations, les comités locaux, les conseils scientifiques et les établissements hospitaliers devant gérer la situation pandémique en fonction des cas enregistrés et de la spécificité de leurs activités ».

Pour sa part, le Pr. Rachid Belhadj, directeur des activités médicales et paramédicales dira que les comités scientifiques de l’EHU Mustapha-Pacha ont décidé de la reprise de toutes les activités médicales suspendues au niveau de cet établissement, et ce après avoir constaté une stabilisation des infections au coronavirus. Le même responsable regrettera toutefois que malgré les orientations, certains patients atteints de maladies chroniques, de maladies auto-immunes et de sclérose en plaques ont été contraints de se tourner vers le secteur privé après la reconversion des différents services dans les hôpitaux en services covid. Mais, explique-t-il, même si les personnels ont été exclusivement mobilisés pour la prise en charge des patients atteints de covid-19 au détriment des autres activités médicales, l’EHU a ouvert le service d’orthopédie exceptionnellement durant l’Aïd El-Adha pour prendre en charge les blessures résultant de l’immolation du mouton.

Regrettant que certains membres du personnel ne soient pas encore vaccinés, Pr Belhadj a fait savoir que  la campagne de vaccination a repris  au niveau de trois services mais le taux de vaccination n’est que de 20% seulement avec hélas le  risque d’entraver les activités de l’établissement en cas de nouvelle vague qui pourrait les toucher. Aussi, après l’amélioration de la situation épidémiologique, les responsables de l’établissement comptent reprendre progressivement toutes les activités. De son côté, l’Etablissement public hospitalier (EPH) de Zéralda a repris « toutes les activités assurées d’ordinaire ont repris à l’instar de la médecine interne, la chirurgie maxillo-faciale, selon son directeur général M. Moussa Zeghdoudi qui a relevé que les services de gynécologie obstétrique, de pédiatrie et de chirurgie générale étaient opérationnels durant le pic des contaminations covid-19.

Enfin, l’EHU « Nafissa Hamoud » (ex Parnet), quant à lui, avait repris ses activités et commencé, depuis près d’une semaine, la réception des patients. À titre d’exemple, les services d’ophtalmologie et de néphrologie qui ont programmé des patients nécessitant une opération de greffe de la cornée et d’un rein, en sus des autres consultations médicales, a fait savoir sa directrice générale, Keltoum Zahi.

Kamel Nait Amor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *