Médiateur de la République : 95% des requêtes envoyées ont été traitées

Quelques 95% des 46.000 requêtes envoyées aux services de la Médiature de la République ont été traitées, selon le premier responsable de l’organisme Brahim Merad. Intervenant lors de la rencontre Gouvernement-wali, celui-cia précisé que ses services avaient enregistré, durant la période allant de début 2021 au 15 septembre courant, un total de 46.609 requêtes portant essentiellement sur le foncier, l’investissement et à la non exécution de décisions de la justice, outre les conditions sociales », ajoutant que « 44.090 requêtes avaient été traitées, soit un taux de 95% des requêtes reçues ».Les 28.373 requêtes ont eu des réponses dont 13.655 réponses positives et 11.259 négatives car ne remplissant pas les critères, ajoute M. Merad qui précise à ce sujet que les requêtes ayant eu des réponses (15.757 requêtes), concernent les secteurs de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire (10.757 requêtes), l’Habitat (939), le Travail (641), les Finances (528), l’Energie (430), l’Agriculture (358) et les Ressources en eau (339).Des chiffres, ajoute-t-il, qui « dénotent une réaction positive avec les préoccupations des citoyens avec toutefois, une absence de réponse aux 35,65% des requêtes constituant une poursuite des comportements négatifs dénoncées par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, à chaque occasion tout en incitant les responsables à mettre fin à ses pratiques ».Par ailleurs, M. Merad qui a annoncé « lancement d’un service de dépôt à distance des requêtes via une plateforme numérique, a assuré que ces requêtes seront examinées par des commissions mixtes pour la propositions de solutions, notamment en ce qui concerne la modification des textes organisationnels » tout en appelant à la coordination avec l’ensemble des acteurs et la participation à la concrétisation de l’édifice de l’Algérie nouvelle.Des doléances qui mettent en exergue l’opportunité et l’importance de la rencontre qui se réunissait samedi et dimanche le Gouvernement et les walis de la république. Le développement local, notent plusieurs participants aux ateliers, passe par la prise en charge concrète et effective des provocations quotidiennes des citoyens à tous les niveaux. Le thème donné à cette rencontre, « Relance économique, équilibre régional, justice sociale », dénote par ailleurs la volonté du gouvernement à aller dans le sens des orientations du président de la république qui a toujours accordé une importance majeure au développement local. L’intérêt aux zones d’ombre en est un indicateur de cette volonté de sortir les populations de leurs conditions.

R.N.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.