Préparatifs des jeux Méditerranéens Oran-2022 : Benabderrahmane hausse le ton

Sur instruction du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, une partie importante de cette visite a été consacrée aux préparatifs des jeux Méditerranéens, qu’abrite la ville d’El Bahia du 25 juin au 5 juillet 2022. Comme il fallait s’y attendre, la première décision prise est celle d’installer Mohamed Aziz Derouaz dans ses fonctions de commissaire des JM. Benabderrahmane a justifié ce choix par le fait que « Derouaz est une éminente personnalité sportive qui apportera une contribution certaine à la réussite de cette manifestation », lui (Derouaz), qui dispose d’un parcours riche en réalisations et en titres comme responsable au sein de l’Etat (ministre de la Jeunesse et des Sports) ou comme sportif aux niveaux national et international en handball.  L’ancien MJS, qui hérite d’un lourd fardeau, au vu de la grande importance qu’accorde le chef de l’Etat à cet évènement, s’est dit honoré de la confiance placée en lui. Se disant conscient de l’importance du défi de réussir un rendez-vous qui réunira trois continents, Derouaz a d’ores et déjà annoncé la couleur. Par ailleurs, Benabderrahmane a profité de cette visite pour évaluer l’état de préparation de cette importante manifestation, renforcer les acquis réalisés, et surtout corriger les lacunes pour pouvoir, ensuite, tracer les prochaines étapes. Pour y parvenir, le plus important est de livrer le complexe sportif de la ville, implanté à Belgaïd, dans la commune de Bir El Djir, dans les meilleurs délais.  En inspectant les chantiers de ladite infrastructure, le Premier ministre s’est notamment attardé au niveau du Centre nautique, qui accuse un retard dans les travaux. Une situation qu’il a déplorée, en ordonnant d’élever la cadence des travaux en recourant à un système de rotation de 3×8, tout en renforçant le chantier par les moyens humains avec pas moins de 200 ouvriers comme stipulé dans le contrat avec la société réalisatrice, à savoir MCC (Chine). Celle-ci a été sommée d’exécuter ces instructions dès la semaine prochaine et Benabderrahmane a mis en demeure l’entreprise réalisatrice, tout en ordonnant au maître d’ouvrage de lui infliger des amendes quotidiennes pour tout retard dans l’exécution des dispositions prises pour la circonstance. Il a fixé le 31 décembre prochain comme dernier délai pour la réception de tous les équipements concernés par les JM afin de lancer les différentes opérations expérimentales.  Dans le même sillage, Le Premier ministre a annoncé qu’un montant de l’ordre de 45 milliards DA a été alloué pour la réalisation des différents projets infrastructurels liés à l’organisation de cet évènement. Ce budget concerne pas moins de 35 opérations ayant trait à huit secteurs, mettant en exergue l’envergure des projets réalisés à Oran en prévision des JM, à l’instar du complexe sportif, de la nouvelle aérogare de l’aéroport international Ahmed-Benbella, le tramway d’Oran ainsi que la rénovation de plusieurs autres équipements sportifs, « tous mis à niveau selon des critères internationaux ».  « La réussite de cet événement sportif dépend essentiellement de la qualité des infrastructures mis en place et de la bonne organisation de la manifestation, à laquelle le Président de la République Abdelmadjid Tebboune, lui accorde un intérêt particulier », a-t-il rappelé. Il a surtout estimé que le rendez-vous d’Oran dépasse dans son importance son cadre sportif, « car il sera une occasion pour démontrer et prouver les capacités du pays à abriter les plus grandes manifestations mondiales à tous les niveaux »,  47 ans après que l’Algérie ait organisé la même manifestation en 1975 à Alger.  

Abderrahim Mahious 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.