Question palestinienne : Goudjil réaffirme le soutien « indéfectible et inconditionnel » de l’Algérie 

Dans une allocution à l’ouverture de la 33e Conférence extraordinaire de l’Union interparlementaire arabe (UIPA), qui se tient au Caire sous le thème « Al-Aqsa et lieux saints musulmans et chrétiens: notre première priorité », lue en son nom par le président du groupe du tiers présidentiel, Saad Arous, M. Goudjil a appelé « la communauté internationale à assumer ses responsabilités envers la question palestinienne » qui est, a-t-il dit, « une question de décolonisation qui intéresse l’ensemble de la communauté internationale », soulignant le soutien « indéfectible et inconditionnel » de l’Algérie au peuple palestinien jusqu’à « l’établissement de son Etat indépendant avec El-Qods pour capitale », a précisé la même source. A cette occasion, M. Goudjil a rappelé l’engagement du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, en faveur de la cause palestinienne, engagement qu’il a renouvelé à travers son appel aux Nations Unies et au Conseil de sécurité à l’impérative cessation des agressions de l’occupant sioniste contre Al-Aqsa et la protection des Palestiniens contre la répression, en qualifiant les agressions de l’occupation contre Al-Aqsa et sa violence contre les fidèles sans défense de « violations systématiques des droits de l’homme et des libertés fondamentales ». Le président du Conseil de la nation a en outre évoqué la lettre adressée par le Président Tebboune au secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, suite aux récentes agressions contre Al-Aqsa, dans laquelle il avait souligné que « ces développements graves, qui surviennent dans un contexte international tendu, exacerbent l’instabilité dans la région du Moyen-Orient et entravent davantage la perspective d’une solution juste et définitive à la question palestinienne ». M. Goudjil a aussi réitéré l’appel du Président Tebboune aux frères palestiniens à « l’unification des rangs et la réalisation de la réconciliation nationale palestinienne ». Le président de la Chambre haute du Parlement a, dans ce cadre, insisté sur la nécessaire unification du rang arabe loin des décisions individuelles qui nuisent à la crédibilité de la position arabe et brouillent la position internationale à l’égard de la question palestinienne en général et de la question d’El-Qods et d’Al-Aqsa en particulier.

R.N.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.