La task force de Bouslimani

Elle est plutôt noire de … pub pour une presse jaune ! Un annonceur qui n’arrive pas à trouver son annonce.  

Notre ministre de la Communication en appelle à « la contribution professionnelle des médias nationaux pour garantir le succès des grandes échéances que l’Algérie devrait abriter prochainement et barrer la route à ses détracteurs qui utilisent les médias virtuels pour lui porter atteinte ». Pas de soucis, je vous rassure, vous pouvez compter sur …les pages de pub de votre « jaune » task force médiatique. Rassurez-vous, nous avons bien reçus nos quotas de l’ANEP et on vous en remercie. Ne touchez surtout pas à la liste de cette task force médiatique, elle est au top. Elle fera rougir de jalousie les gars qui s’occupaient du temps de Boutef de dresser les listes de la clientèle. Il faut le dire, on ne peut pas faire mieux dans le pire. En attendant, la presse leader, celle des professionnels, celle qui ne fait pas partie de la task force, elle, elle se bat comme un tigre à la place des siphoneurs de publicité qui cuvent leur vin en comptant leurs pépètes. Les JM, la 60e fête de l’Indépendance et de la Jeunesse, le prochain Sommet arabe et l’Algérie peuvent bien attendre qu’ils soient un peu plus riches en écumant les caisses de la République. Vive la presse des journalistes qui confondent les arriérés de salaire des travailleurs avec le « El mouakhirat » (postérieur) des salariés…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.