Équipe nationale des locaux : Une liste et des interrogations 

Lundi soir, l’entraîneur de l’Equipe nationale A’, réservée aux locaux, a rendu publique une liste de 30 joueurs. Ceux-ci devraient prendre part à un tournoi amical auquel prendront part les sélections locales du Niger, de la RD Congo et du Sénégal. 

Les quatre sélections préparent la prochain édition du CHAN, qu’organisera l’Algérie en janvier 2023. Le rassemblement en marge de ce tournoi est ainsi prévu sur l’ensemble de la date FIFA allant du 31 mai au 14 juin prochain. Pour ce nouveau rassemblement, Bougherra a fait appel aux « meilleurs » éléments, après avoir visionné plusieurs rencontres du championnat national, avec quelques nouvelles têtes, à l’image du gardien de but de l’USM Alger, Alexis Guendouz, le buteur du Paradou AC, Nadhir Benbouali, et le milieu de terrain du CR Belouizdad, Islam Bakir. Seulement, force est de constater que cette liste a fait quelques mécontents, puisque des observateurs estiment que Bougherra a négligé des éléments qui auraient pu apporter un plus à l’équipe. L’on citera, surtout, le milieu de terrain de la JS Kabylie, Salim Boukhenchouche, et le robuste défenseur central du CR Belouizdad, Sofiane Bouchar. Aussi, la présence d’éléments en méforme dans cette liste a suscité moult interrogations, à l’image du milieu de terrain du CRB, Houssem Mrezigue, et l’attaquant du MC Alger, Samy Frioui, mais aussi et surtout celui du Paradou CA, Merouane Zerrouki. Le coach national, qui animera une conférence de presse dans les prochains jours, devraient expliquer ses choix et tenter de convaincre l’opinion sportive.  L’EN A’ devrait ainsi disputer ce mini-tournoi amical face aux sélections locales du Niger, de la RD Congo et du Sénégal, toutes engagées dans les éliminatoires du CHAN, qui débuteront en juillet. Initialement prévu à Oran et à Sig, ce tournoi aura lieu finalement à Alger, suite à la décision du Comité d’Organisation des Jeux Méditerranéens de préserver les infrastructures existantes pour ledit évènement, prévu à la fin du mois en cours. Cette décision avait déjà, faut-il le rappeler, poussé la FAF à délocaliser au Stade du 5-Juillet la rencontre face à l’Ouganda initialement prévue, initialement, au nouveau Stade d’Oran, samedi prochain.

Abderrahim Mahious

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.