ENTMV : Les billets du mois de juillet vendus à 90% 

L’Entreprise nationale de transport maritime de voyageurs (ENTMV) prévoit de transporter entre 250.000 et 300.000 passagers par an, suite au renforcement récent de sa flotte, a indiqué hier son directeur commercial, Karim Bouzenad.

L’ENMTV a repris les opérations de vente de billets depuis deux semaines suivant la feuille de route établie par le Premier ministère, a fait savoir hier lors de son passage sur les ondes de la Chaîne Une de la radio nationale, le directeur commercial de cette société, Karim Bouznad qui a également précisé que « les dessertes assurent une moyenne six départs pour la ville de Marseille et un départ vers la ville espagnole, Alicante ». Le même responsable a ainsi fait état d’un grand afflux de demandes via la plate-forme numérique de l’entreprise essentiellement de la communauté algérienne vivant en Europe et au Canada ainsi que les agences de voyages  et les agences commerciales agréées en France.

En réponse aux nombreuses réclamations émanant de la communauté nationale vivant à l’étranger pour les difficultés de réservation sur cette plate-forme, M. Bouzenad a expliqué que « la difficulté, somme toute normale, est due à la forte demande suite à la longue fermeture de deux ans imposée par l’émergence de la pandémie du Covid 19 qui a contraint la société à suspendre ses dessertes durant toute cette période ». Aussi, avec la récente reprise, on constate une pression sur les billets du mois de juillet. Une pression qui restera, avertit-il, en vigueur durant la mi-août et le mois de septembre, périodes qui coïncident avec la rentrée scolaire et universitaire dans l’Hexagone. 90% des billets du mois de juillet sont actuellement vendus rendant, explique-t-il, la possibilité d’en acheter un pour cette période très difficile.Abordant l’épineux point relatif aux tarifs, le le même resonsable a estimé que « les prix appliqués actuellement sont largement à la portée des voyageurs ». Un tarif évalué  par le même responsable, à 260 euros à partir de la France représentant la moitié du prix applicable durant l’année. Au sujet des capacités de l’entreprise, M. Bouzenad a assuré que « l’ENMTV peut assurer le transport de 250 à 300 mille voyageurs par année grâce, explique-t-il, à sa flotte qui compte désormais quatre bateaux après l’acquisition du bateau Badji Mokhtar ». Une acquisition qui permettra d’absorber le déficit de 1 800 voyageurs et 600 véhicules dont la société souffrait dans le passé.

Enfin, le directeur commercial de l’entreprise a assuré que « les préparatifs pour l’accueil des voyageurs dans de très bonnes conditions sont à pied d’œuvre notamment au niveau des salles d’accueil ». Un travail qui se fait, note-t-il, en collaboration avec les agents des douanes nationales. Chose nouvelle cette année, les autorités, fait-il savoir, ont pris une mesure inédite de faire accompagner les voyageurs d’agents des douanes dans l’objectif de faciliter les mesures de contrôle douaniers du voyages qui durent habituellement 18 heures. La mesure, fait savoir M. Bouzenad, rendra les procédures plus rapides permettant ainsi aux voyageurs de quitter rapidement le port. 

Akli Amor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.