Week-end politique : L’initiative de rassemblement au cœur du discours politique

L’initiative de « Rassemblement » lancée par le président de la République a dominé les débats durant ce week-end politique. La question de la nécessité de renforcer le front intérieur a été soulevée avec insistance durant les sorties des différents chefs de partis politiques hier. C’est le cas, bien entendu, du FLN. Au cours d’une rencontre régionale des élus du vieux parti de 14 wilayas del’Est du pays, tenue à Sétif sous le thème « l’élu local et son rôle dans le renforcement du front intérieur, des collectivités locales et de la démocratie participative », le SG du FLN Abou El Fadhl Baadji a estimé que l’initiative du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, lancée dans ce cadre, constitue une « question civilisationnelle » et une opportunité pour « rassembler la classe politique autour du projet de protection du pays ». Il a également considéré qu’il fallait accorder de « plus larges prérogatives aux élus pour leur permettre d’assumer pleinement leur mission dans la prise en charge des préoccupations des citoyens », estimant que « c’est à ce moment-là, que l’on pourrait leur demander des comptes ». Le même responsable partisan a appelé à « lutter contre la bureaucratie de la part des élus et à œuvrer à relever toutes les entraves à l’investissement dans les divers domaines ». S’adressant aux élus, M. Baadji a lancé : « Vous avez la mission la plus importante car vous représentez le peuple et nous nous trouvons devant un projet politique important (l’initiative de rassemblement) pour consolider le front intérieur ». De son côté, le secrétaire général du Parti du renouveau algérien (PRA), Kamel Bensalem, qui a été plébiscité à Alger pour un nouveau mandat de cinq ans lors du cinquième congrès du parti a indiqué que le PRAcontinuera à « contribuer à la construction d’une nouvelle Algérie fondéesur la justice, l’équité et l’égalité des chances pour toutes les frangesde la société », appelant à ouvrir la voie aux jeunes et à les associer dansla réalisation du développement.Il a fait part de l’adhésion de son parti à la démarche de rassemblementinitiée par le président de la République pour « la préservation de l’unité

nationale et des constantes de la nation ». Enfin, le Secrétaire général de l’Alliance nationale républicaine (ANR), Belkacem Sahli a estimé, à Alger, que la démarche de rassemblement initiée par le président de la République, M.Abdelmadjid Tebboune était à même de renforcer le front interne et d’impulser le développement économique.

Cette initiative, ajoute-t-il, vise à rassembler « toutes les forces nationales en vue de faire face aux défis actuels », réaffirmant à ce propos la disponibilité de son parti à contribuer à l’aboutissement de cette démarche en soumettant les propositions nécessaires à cet effet.

R.N.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.