Momo VI et ses Bodyguards 

« Moulay » veut devenir un champion de la boxe comme son nouvel ami « Abu Azaitar ». Il a déjà choisi son coach, ça sera donc « Zaït’ra ». Comme il n’est pas facile d’être une star quand on a un nom de famille difficile à porter, l’outsider, qui compte acheter ses futurs combats ainsi que les équipes de lutte anti-dopage et anti-drogue, aurait déjà choisi son patronyme. Ce sera « Momo la frappe… gauche » en raison de sa terrible gauche. C’est du moins ce que laissent croire certaines indiscrétions et des fuites organisées par ses proches écartés depuis par les frères « Abu Azaitar » qui ont travesti le palais royal, devenu une salle de boxing. La fratrie, que les mauvaises langues et sous les effets d’une mauvaise herbe accusent d’être des repris de justice connue pour leurs frasques en Allemagne. Ils seraient même, selon certains sites marocains, des  multirécidivistes condamnés pour « vols, extorsion de fonds, fraudes, violences physiques, association de malfaiteurs, vols qualifiés et récidive, escroquerie informatique, conduite sans permis, atteinte à l’intégrité physique causant une incapacité permanente, coups et blessures, trafic de stupéfiants, faux et usages de faux et résistance à force de l’ordre ». 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.