Industrie du cuir : Campagne de collecte des peaux des sacrifices de l’Aïd al-Adha

Le ministère de l’Industrie a annoncé, hier via un communiqué, le lancement d’une campagne de collecte des peaux des sacrifices de l’Aïd al-Adha. Une campagne qui entre dans le cadre des efforts de valorisation de la branche cuir,  explique le département d’Ahmed Zeghdar, lequel explique que la collecte de ces peaux généralement jetées dans les poubelles seront pour être cédées aux  tanneries pour les valoriser dans le cadre de productions destinés à alimenter le marché local ou à l’export.  Ainsi au cours d’une réunion au département de l’Industrie, le ministre a souligné que la réussite de ce processus repose principalement sur la contribution de tous les secteurs et instances concernés, que ce soit au niveau central et surtout au niveau local.  Il a également souligné le rôle important des acteurs locaux pour la réussite de ce processus, notamment les directeurs de l’industrie, de l’environnement, des services agricoles et des affaires religieuses dans le cadre des comités locaux sous l’autorité des walis. Dans ce cadreAhmed  Zeghdar a donné des instructions pour assurer le bon déroulement du processus, portant principalement sur les campagnes de sensibilisation au profit des citoyens, l’organisation du processus d’abattage dans les quartiers, la détermination des points de collecte des peaux dans les quartiers et la mise à disposition des moyens logistiques pour leur transport, en coordination avec les servicesd’hygiène, ainsi qu’en fournissant des espaces de stockage dans les institutions économiques publiques.  Il est à noter que la réunion a porté sur des questions techniques et logistiques liées au processus de collecte. Afin de collecter le plus de peaux possible, l’implication des citoyens est essentielle. A cet effet, des campagnes de sensibilisation seront lancées au niveau local visant à sensibiliser les citoyens sur l’importance de ce processus, qui revêt également un caractère d’utilité publique. Pour rappel, les précédentes campagnes organisées, à partir de 2018, avaient permis la collecte de près d’un million de pièces de cuir et la valorisation de 500 tonnes de laine.

R.E.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.