CRB : Paqueta met la direction dans le dur 

Dimanche en fin d’après-midi, et alors que les supporter du CR Belouizdad attendaient des nouvelles sur le recrutement, comme promis par le préident Mohamed Benelhadj, ce dernier prend une autre décision. En effet, il a aannoncé avoir mis fin aux fonctions de l’entraîneur Marcos Paqueta. « Le président du Conseil d’administration, Mohamed Benelhhadj, a décidé de mettre fin aux fonctions de l’entraîneur Marcos Paqueta », mentionne la direction du Chabab dans un communiqué laconique sur sa page Facebook. Or, il faut déjà savoir que le contrat du Brésilien a pris fin à l’issue de la dernière journée du championnat. Il faut rappeler que le maintien de Paqueta était bien envisagé, après l’intervention du PDG du Groupe Madar-Holding, Charaf Eddine Amara. Mais il se trouve que ce dernier a changé d’avis après avoir rencontré Benelhadj, lequel l’aurait convaincu par les motifs qui l’avaient poussé à songer de ne pas prolonger son bail. A en croire des sources, la liste des libérés établie par le coach est la première raison derrière ce départ. Certains joueurs sont des clients de managers influents dans la maison belouizdadie, et ces derniers ont tout fait pour pousser Benelhadj à ne pas prolonger le bail de Paquet.  Avant la fin de la saison, un bras de fer avait éclaté entre Paqueta et ces managers, lorsque les joueurs de ces derniers ne jouaient pas. L’un de ces managers aurait même juré à Paqueta qu’il ne restera pas dans son poste en fin de saison. Et c’est ce même manager qui était derrière l’arrivée de Paqueta au Chabab, avant que ce dernier ne rompe son engagement avec lui. Avec l’appui d’un ancien dirigeant, qui a encore son mot à dire dans les décisions de Benelhadj, le résultat final est là et Paqueta ne sera pas l’entraîneur du Chabab la saison prochaine. Cela vient confirmer que l’instabilité est devenue monnaie-courante avec le Groupe Madar, puisque l’équipe a gagné trois titres consécutifs avec autant d’entraîneurs, à savoir Franck Dumas, Zoran Manojlovic et Marcos Paqueta. Avant ces trois, le Chabab avait remporté la coupe d’Algérie en 2019 sous les commandes de Abdelkader Amrani. Aussi, trois présidents se sont succédés à la tête du Conseil d’administration, en l’occurrence Amara, Mohamed Abrouk et Benelhadj, comme pour le poste de directeur sportif, avec Saïd Allik, Toufik Kourichi et Hocine Yahi. Instabilité quand tu nous tiens ! 

Abderrahim Mahious 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.