Palestine occupée : 17 Palestiniens raflés en Cisjordanie

Au moins 17 Palestiniens ont été appréhendés par les forces d’occupation sionistes de différentes régions de la Cisjordanie occupée, selon des sources sécuritaires et locales. Selon l’agence de presse palestinienne Wafa, les forces d’occupation ont arrêté  à Salfit, trois des proches du martyr, Ali Harb qui est mort poignardé par un colon il y a quelques jours dans le village d’Iskaka. Du camp de réfugiés de Nour Shams à Tulkarem au nord de la Cisjordanie, des unités spéciales infiltrées, soutenues par les forces d’occupation, ont capturé deux frères dont un ex-prisonnier et un autre jeune palestinien.

L’armée da arrêté d’occupation a également arrêté six citoyens à Naplouse, deux prisonniers libérés à Hébron, deux autres dont une activiste à El Qods et un autre à Bethléem. L’occupation sioniste lance des campagnes d’arrestations presque quotidiennes en Cisjordanie, rappelle Wafa.

Les prisonniers palestiniens souffrent des mauvais traitements qui s’inscrivent dans une politique systématique et claire pratiquée par l’administration des centres de détention de l’occupation pour restreindre les prisonniers et les détenus, leur imposer des sanctions et les priver des droits de l’homme les plus élémentaires.

Par ailleurs, des dizaines de colons ont pris d’assaut hier l’esplanade de la Mosquée Al-Aqsa, sous la protection de la police de l’occupation.  Des groupes de colons ont pris d’assaut la Mosquée Al-Aqsa et ont effectué des tours provocants et des rituels dans ses esplanades, selon des sources locales palestiniennes. 

La mosquée sainte fait l’objet quotidiennement d’incursions par les colons, sauf les vendredis et les samedis, dans une tentative de diviser la mosquée spatialement et temporellement. 

R.I.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.