Alger et Rome signent 15 accords de coopération : Benabderrahmane : La révision de la Loi sur la monnaie et le crédit bientôt achevée

Une nouvelle approche du partenariat économique. C’est sous slogan que les travaux du Forum économique algéro-italien s’est ouvert à Alger, en marge de la visite du président du Conseil italien, Mario Draghi, et du 4e Sommet intergouvernemental algéro-italien à Alger. Une visite qui a acté le nouveau départ dans les relations de coopération entre les deux rives de la Méditerranée. Et si les échanges entre les deux pays s’est intensifié au cours des derniers mois les deux pays, notamment sur fond de crise gazière et d’augmentation des livraisons de gaz algérien vers le marché italien, Alger et Rome comptent bien capitaliser sur cette conjoncture pour hisser le partenariat à un niveau stratégique, notamment sur le plan économique. Les échanges commerciaux entre les deux rives ont sensiblement augmenté cette année. Ils sont estimés à 4,5 milliards de dollars durant les 5 premiers mois de 2022 et les deux pays espèrent les porter à 8,7 milliards de dollars d’ici à la fin de l’année. Au-delà du commerce, le nouveau partenariat devra être assis sur un renforcement des investissements italiens en Algérie. Dans ce contexte, le Premier ministre Aïmene Benabderrahmane a souligné hier lors du Forum économique algéro-italien la prédisposition de l’Algérie a garantir toutes les facilitations aux investisseurs italiens dans un climat des affaires sensiblement plus attractif grâce aux réformes engagées par le Gouvernement algérien. Ainsi, et en sus de la promulgation d’une nouvelle loi sur les investissements, Benabderrahamne a mis en avant les perspectives d’amélioration de l’environnement financiers grâce aux réformes engagées dans le secteur. Il indiqué ainsi que la révision de la Loi sur la monnaie et le crédit sera très bientôt achevée. 

Des réformes dont l’objectif est de créer un environnement favorable à l’investissement notamment, dans l’industrie automobile et le tourisme, entre autres, a-t-il souligné. 

Notons qu’au cours du point de presse qu’il a coanimé avec le président du Conseil italien, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a souligné hier  le forum d’affaires  algéro-italien « est un nouveau jalon qui s’ajoutera à l’édifice de partenariat et d’investissement productif entre les entreprises et compagnies des deux pays amis ».

Pour sa part, Mario Draghi a estimé que « les réformes initiées par le gouvernement algérien offrent une réelleopportunité aux investissements étrangers ». Il a également souligné l’intérêt des italiens pour la coopération dans le domaine des infrastructures et le numérique. 

Notons que l’Algérie et l’Italie ont signé, hier à  Alger, 15 mémorandums d’entente et accords de coopération dans de nombreux domaines. Ces accords et mémorandums d’entente ont été sanctionnés par à la signature de la Déclaration finale du 4e Sommet intergouvernemental algéro-italien, par le Président Tebboune et le Premier ministre italien qui ont coprésidé les travaux de ce Sommet. Il s’agit de mémorandums d’entente dans les domaines de l’artisanat, des industries pharmaceutiques, de l’entrepreneuriat, du développement des investissements, de la prévention et de la lutte contre la corruption, des travaux publics, des start-up, de la coopération industrielle et énergétique, des énergies renouvelables, du développement social et de la solidarité. Un accord de coopération dans le domaine de la protection du patrimoine historique et culturel, un protocole de coopération dans le secteur de la justice et une Déclaration d’intention dans les domaines de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la coopération  diplomatique, ont également été signés.

Chokri Hafed

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.